SUJET COLLECTIF Elles sont belles, mes salades !
Pour y participer, il suffit de se rendre ici
Au plaisir de vous y voir


Bienvenue aux nouveaux membres !
N'hésitez pas à squatter le flood ou la CB même si vous n'êtes pas validés, on se fera un plaisir de vous intégrer <3


Partagez | .
 

 a new friend (SEJER-OUNET)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
ADMIN • Bourrin infidèle

Pseudo : Arté
Crédits : ©Rosieslullaby
Avatar : Richard Armitage
Ici depuis le : 22/10/2013
Messages : 820

Âge du personnage : 40 ans
Ascendance : Sang-pur
Statut : Capitaine de la Pute borgne, un langskip sympathique
Particularités : Jumeau de Silja Oddi. L'infidélité incarnée.
Dédoublement de personnalité : la sale mioche (kirsten vondr)
Points : 85

Feuille de personnage
LOCALISATION : Skuli, quelque part dans le port
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Sam 23 Nov - 10:11



a new friend
foutons-nous sur la gueule


Participants • Bartram Oddi & Sejer Utanlands
PNJ ? Des PNJ sans nom, pour le moment.
Statut du sujet • Privé, pour le moment. Si vers la fin, quelqu'un veut intervenir pour les séparer, on lancera un appel à témoin *ZBAF*
Date, mois, année • Fin du mois de Tvímánuður (début septembre, donc), 1295.
Lieu • Sur les docks du port souterrain de Skuli, à la sortie d'une taverne.
Moment de la journée • Soirée.
Météo • Il fait beau, mais là, vu qu'on est en souterrain, on s'en fout un peu xD

Je ne souhaite pas que les Nornes interviennent dans ce sujet (on se débrouillera toutes seules, là xD)
gif ©ffrenchtoast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN • Bourrin infidèle

Pseudo : Arté
Crédits : ©Rosieslullaby
Avatar : Richard Armitage
Ici depuis le : 22/10/2013
Messages : 820

Âge du personnage : 40 ans
Ascendance : Sang-pur
Statut : Capitaine de la Pute borgne, un langskip sympathique
Particularités : Jumeau de Silja Oddi. L'infidélité incarnée.
Dédoublement de personnalité : la sale mioche (kirsten vondr)
Points : 85

Feuille de personnage
LOCALISATION : Skuli, quelque part dans le port
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Dim 24 Nov - 20:10

C'était la fin des saisons des raids, avec le soleil qui déclinait de plus en plus. Pas que ça le gênait beaucoup, là qu'il était dans le port souterrain de Skuli. Mais c'était dommage, quand même. Sumar avait été tout à fait clément avec les scandinaves, et leur avait permis de faire de beaux voyages sur les côtes de l'Est. La Pute borgne avait appareillé pour l'Ouest, elle, pour les côtes anglaises. Ils s'étaient faits recevoir, mais ça avait été de bonne guerre. Une chance qu'il n'ait pas emmené Sigrid avec lui, ça aurait pu mal finir. Bartram était téméraire, mais pas au point de vouloir que le Ragnarök s'abatte sur lui sous la forme d'une hache de jet entre les deux yeux. Le Ragnarök, soit la colère de son épouse. Parfois -seulement parfois- il enviait Joren Vondr, toujours célibataire à 44 ans. Et puis il se souvenait de ce qu'il racontait avec Dagmar, autour d'une öl, et qu'ils riaient sur ce pauvre bougre de Joren en se claquant les cuisses.
Il venait justement de sortir d'une des tavernes sur les docks, un peu (se prononce "beaucoup") émêché, et il avançait sans trop regarder où il allait. De toute façon, s'il tombait dans le lac, ça n'était pas bien grave, c'était pas très profond. Et puis il savait nager. Peut-être qu'il était pas très doué, avec un peu plus d'alcool dans le sang que raisonnable, mais au moins, il ne se noierait pas.

Et c'est alors qu'il arpentait les pontons pour retourner chez lui qu'il heurta quelqu'un. Un instant tout tourne, l'instant d'après, Bartram tombe sur le dos, les quatre fers en l'air. Piteuse position, lamentable condition de l'homme qui boit pour oublier qu'il a échappé à la mort sur les côtes de l'Ouest, et qu'il a encore trompé sa femme alors qu'il s'était juré -juré !- qu'il ne le ferait plus. Allongé sur le dos, la tête qui tourne, il observe un instant le plafond de la grotte. Puis il se relève, avec la grâce d'un pachyderme. Et de nouveau debout, il fixe son agresseur. (oui, parce qu'il a été agressé, y a pas à dire). Et il éclate d'un grand rire, tonitruant de beuveries. Il en retombe presque par terre et s'appuie à un poteau.
Oui parce que celui qui l'a agressé est une crevette qui ne ferait même pas peur à Elin Raudi. Un Utanlands. Il n'a même pas pris la peine de retenir son prénom, vu ce qu'on raconte sur le gamin.

« Quelle bonne surprise !, s'exclame-t-il avec sa voix de stentor qui résonnerait presque sur les parois de la vaste grotte. L'animal de compagnie de cette garce de Kaja Heill ! »

Elle, il a retenu son nom. Un, parce que c'est une Heill. Et deux parce qu'elle est charmante à regarder. Mais moins à vivre, d'après certains. Mains sur les genoux, plié en deux de rire -motivé surtout par la boisson, ne soyons pas dupes- Bartram se moque ouvertement du descendant de Loki dépourvu de don.

« Ben alors, t'es perdu gamin ? Tu cherches ta dulcinée ? T'es allé voir du côté de la hutte close ? »

Sans doute l'insulte de trop. Bartram est ivre. Il ne voit pas la lueur rageuse dans les prunelles de Sejer. Et puis il en mérite une ou deux, là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : fried tofu (tiff)
Crédits : castamere rains (avatar), Northern lights (signature), LOTR (citation)
Avatar : Alfie Allen
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 351

Âge du personnage : 25 ans.
Ascendance : Sang pur.
Statut : Chasse, entre autres bestioles, le lièvre et la Kaja des bois (mais celle-là, il est pas près de l'attraper).
Particularités : Son seul don, c'est la loose ; personne dans tout le pays ne peut rivaliser dans la catégorie pauvre type. Techniquement, il devrait être métamorphomage, mais il faut croire que même la génétique lui en veut. Bon et puis sinon, il est toujours dans les basques de Kaja, qui le monte régulièrement contre son meilleur poto Esben. Bonne ambiance. (Un jour, il tournera sûrement cinglé.)
Dédoublement de personnalité : La douce bergère (non) et Odinn l'allumé.
Points : 78

Feuille de personnage
LOCALISATION : Les jupes de Kaja.
JE COMPÉTITIONNE POUR : KAJA. (mais Dürmstrang, en fait.)
INVENTAIRE :

(#) Mer 27 Nov - 15:15

D’un coup de chausse bougon, Sejer envoya valser une étoffe oubliée sur les quais ; après avoir vainement tenté de flotter, les fils d’or se firent engloutir par le lac sombre en quelques secondes. Avalés par l’onde. Une gamine pleurerait sûrement la disparue au lendemain, mais le chasseur s’en foutait : le corps fourbu, il n’aspirait qu’à retrouver sa couche, en plein Groënland. Un peu plus tôt dans la journée, il avait quitté Kaja et Esben et avait traîné à Skuli pour affaires : troquer du gibier, vendre quelques lièvres, et aller boire une chope d’hydromel en solitaire. Ingrid lui avait servi un de ses sourires affables, et son lointain cousin s’en était retrouvé un peu plus retourné ; l’apparente bienveillance de la Lokabrenna l’empêchait de verser dans la haine qu’il entretenait, depuis tout môme, envers la famille de métamorphomages.  C’était bien le soir pour se montrer aimable avec lui, rechignant à emprunter le portail runique, et retardant l’échéance du voyage avec une mauvaise volonté qui ne trompait personne, et surtout pas lui, une mauvaise volonté qui indiquait, chez lui, la présence redoutée de sa mère. Il n’en avait pas pipé mot à ses deux acolytes, peu enclin à s’épancher sur ses sentiments de gamin mal aimé, et avait ruminé la nouvelle depuis l’arrivée du corbeau de son père.

Quand il rentrerait, elle serait là. Elle demanderait vaguement après Dita, avant de s’embarquer dans ses fabuleux récits de voyage. La vie de son fils ne l’intéressait pas. Son fils ne l’intéressait pas. Pas plus que la cadette, à vrai dire. Seul leur père trouvait un peu de grâce à ses yeux de profonde égoïste.

« Par la barbe d’Odin ! », jura-t-il en rentrant en collision avec un ivrogne non identifié –qui ne le resta pas bien longtemps, lorsque ses pupilles se braquèrent sur la crinière hirsute et la barbe encore jeune. Bartram Oddi. Bartram Oddi, soul comme un Raudi un jour de foire. Utanlands aurait presque préféré tomber sur le plus arrogant des Lokabrenna, ou sur l’une des cadettes Raudi. Son rire lui gifla l’ego, et il laissa le rustre lui cracher au visage avec une articulation douteuse. Il parlait trop. Beaucoup trop. Et il fit l’erreur de mêler Kaja à des propos que Sejer Utanlands trouva outrageusement imagés.

En alliant le temple de la décadence à la douce image de Kaja, qu’il portait aux nues dans chacune de ses pensées énamourées, Bartram lui plantait un pieu en plein cœur. Il sentit le rouge de la rage lui monter jusqu’aux joues, lui serrer les mâchoires, expulser ses yeux de leurs orbites. Kaja. Une putain. Kaja. Offerte à une ribambelle de sang-purs aux mains baladeuses, offerte à des IMPURS. Kaja et un braell. Le poing qu’il serrait depuis quelques malheureuses secondes alla s’écraser sur le nez de Bartram, son insolence et son ivresse. Il se fichait de savoir s’il était sous l’emprise de l’alcool –il se serait fiché de savoir qu’il avait tourné barjo et enchaînait balivernes sur balivernes, parce qu’il avait insulté la prunelle de ses yeux ; personne ne touchait à Kaja. Personne d’autre que lui et Esben.

« A la hutte close, j’aurais trop peur de croiser la putain qui te sert de jumelle ! », beugla-t-il en se retenant de se ruer sur le Capitaine, les phalanges douloureuses et une lueur de haine dans le regard, profitant de la brève seconde de surprise qui suivait son coup adroit pour lui balancer des insanités qu’il espérait aussi blessantes que les siennes. Si Sejer savait une chose sur Bartram Oddi, c’était que la famille était sacrée, et cracher sur sa jumelle, aussi perfide fût-elle, leur assurait une baston mémorable.



time to do or die,
time to be alive.

I wish none of this had happened. So do all who live to see such times. But that is not for them to decide. All we have to decide is what to do with the time that is given to us.

(gif tumblr
code northern lights.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN • Bourrin infidèle

Pseudo : Arté
Crédits : ©Rosieslullaby
Avatar : Richard Armitage
Ici depuis le : 22/10/2013
Messages : 820

Âge du personnage : 40 ans
Ascendance : Sang-pur
Statut : Capitaine de la Pute borgne, un langskip sympathique
Particularités : Jumeau de Silja Oddi. L'infidélité incarnée.
Dédoublement de personnalité : la sale mioche (kirsten vondr)
Points : 85

Feuille de personnage
LOCALISATION : Skuli, quelque part dans le port
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Mer 4 Déc - 17:54

Si on lui avait un jour dit que Sejer Utanlands savait cogner aussi fort, Bartram aurait ri à gorge déployée. Un peu comme la minute avant que le poing du jeune homme vienne cueillir le nez déjà fort rouge. Le coup surprit Bartram qui recula de deux pas en portant immédiatement sa main à son nez. Du sang. Super, lui qui avait réussi à protéger plus ou moins son visage pendant le raid de cet été, il ratait son coup. Formidable. Normalement, il aurait laissé passer. Ça aurait été Dagmar Raudi qui lui avait foutu ce coup-là, il aurait répliqué. Mais là, ça n'était qu'une petite merde, à la solde des Heill. Un Utanlands qui ne valait pas qu'on s'intéresse à lui plus que ça. Bartram, tout con qu'il était, était donc décidé à laisser glisser (de toute façon, il était trop bourré pour rendre coup pour coup, de façon durable).

Mais Utanlands eut la présence d'esprit d'insulter la jumelle de Bartram. Et ledit Bartram vit rouge. Parce qu'on insultait Silja. Qu'on la traitait de putain.
Non, vraiment, Utanlands avait fait la connerie du siècle.
Un Bartram énervé en vaut au moins trois.
Un Bartram énervé et bourré en vaut dix. Et ça allait cogner sévère.

Enragé et enivré, Bartram essuya sa main sur sa tunique, et releva les yeux vers l'imbécile. Puis, se baissa, tel un hippogriffe (ou un taureau, mais il n'en avait jamais vu, donc bon). Et chargea. Qui l'eût cru, alcoolisé, il allait finalement plus vite. Sans doute motivé par l'envie de coller une raclée au petit merdeux qui associait Silja à la hutte close, Silja la pure, Silja la sage ; alors que sa petite garce de copine jouait clairement avec les deux crétins qui lui servaient de laquais.

Il aurait pu sortir la hache de jet qu'il avait accroché à sa taille. Mais il était ivre, et viserait mal. Et il était capable de se servir parfaitement de ses poings en état d'ébriété. Ça tombait bien.

Cueillant le Utanlands au ventre de sa tête, il le renversa et le fit tomber à terre pour s'accroupir sur le non-métamorphomage, la main serrée sur sa gorge.

« Tu veux que je te castre, espèce de petite merde ? »

Il était (un peu) énervé. Un tout petit peu. Et il mourrait d'envie de rouer de coups ledit Utanlands, en faisant fi du père Utanlands, qui ne lui en voudrait certainement pas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : fried tofu (tiff)
Crédits : castamere rains (avatar), Northern lights (signature), LOTR (citation)
Avatar : Alfie Allen
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 351

Âge du personnage : 25 ans.
Ascendance : Sang pur.
Statut : Chasse, entre autres bestioles, le lièvre et la Kaja des bois (mais celle-là, il est pas près de l'attraper).
Particularités : Son seul don, c'est la loose ; personne dans tout le pays ne peut rivaliser dans la catégorie pauvre type. Techniquement, il devrait être métamorphomage, mais il faut croire que même la génétique lui en veut. Bon et puis sinon, il est toujours dans les basques de Kaja, qui le monte régulièrement contre son meilleur poto Esben. Bonne ambiance. (Un jour, il tournera sûrement cinglé.)
Dédoublement de personnalité : La douce bergère (non) et Odinn l'allumé.
Points : 78

Feuille de personnage
LOCALISATION : Les jupes de Kaja.
JE COMPÉTITIONNE POUR : KAJA. (mais Dürmstrang, en fait.)
INVENTAIRE :

(#) Ven 13 Déc - 15:56

Sejer supportait l’ignorance royale de ses pairs, le regard que l’on détournait dès qu’il croisait le sien –jusqu’à ce que sa patience s’étiole inévitablement et que le premier direct ne soit planté dans un nez- mais il refusait que les sangs purs de grande famille, au nom d’une supériorité abstraite, ne réponde pas aux coups qu’il leur portait. Quel viking digne de ce nom dédaignait la bagarre ? Il y avait bien des pacifistes, mais Utanlands en connaissait peu : Eric Vondr, pour ne nommer que lui, mais ce dernier était taillé à l’effigie de ces bâtons de magie ridicules qu’il affectionnait tant –il aurait peut-être dû prendre exemple sur Joren Vondr, le cousin taciturne.

Non, il savait bien que le reste de Skuli, le reste de la Scandinavie tout entière, ne le considérait pas assez pour lui balancer un uppercut en pleine mâchoire. A l’exception des Raudi, peut-être –mais les Raudi se seraient mesurés à un chien si ce dernier avait aboyé trop fort. Une honte. Une perte, surtout ; la baston, c’était surtout pour lui son unique moyen de se faire entendre, et de communiquer aux hautes sphères ce qu’il pouvait bien penser de leurs crétineries. Il fallait donc toujours redoubler d’inventivité pour titiller l’adversaire et le harponner jusqu’à obtenir de lui ce qu’il désirait –des maraves en pleine tronche, des os cassés, et la satisfaction d’avoir fait ravaler au sorcier adverse une fierté superflue. Se faire haïr, c’était tout un métier.

Pour un ivrogne, Bartram Oddi faisait preuve d’une adresse et d’une ardeur qui faisaient honneur à sa réputation de capitaine au sang roux ; Sejer eut le souffle coupé en deux lorsque l’indigent lui enfonça violemment sa tête dans le ventre, et cette dernière serait allée ricocher contre la roche du quai s’il n’avait pas eu le réflexe de la redresser, juste avant que le viking ne s’empare de sa gorge. Silja, c’était son pass pour de longues minutes d’accrochage public –certains jetaient de curieux coups d’œil vers eux, sans néanmoins intervenir ou s’affoler, tant ce genre de choses étaient courantes dans le centre de Skuli ; c’était d’autant moins inquiétant lorsqu’on reconnaissait Oddi et Utanlands, réputés pour leur susceptibilité respective et leur goût pour le sang.

« Essaie seulement, gros lourdaud d’Oddi ! », beugla Sejer, la trachée écrasée par la paume du capitaine, peu amène de se laisser maîtriser par l’ivrogne qui lui soufflait toute sa bière au nez –s’il prenait une trop grande inspiration, il risquait de devenir tout aussi soûl. D’une main, il lui agrippa le col avec violence, et de l’autre vint à nouveau cueillir le nez ensanglanté de Bartram qui lui avait goutté sur la tunique ; profitant de la perte d’équilibre de son opposant,  Sejer bondit et le repoussa avec force, l’envoyant valser dans un amas de compost, déchets du marché du jour. Il lui avait meurtri le ventre mais, aussi entêté que Thormund Ofügr, il choisit d’envenimer les choses : « Toi et tes putains de sœurs, vous vous croyez peut-être nés de la barbe d’Odin, mais vous ne valez pas mieux que des braell ! » Et sur ces entrefaites, visiblement désireux d’en découdre avec la crème des imbéciles, il se rua sur Oddi dans un cri de barbare.



time to do or die,
time to be alive.

I wish none of this had happened. So do all who live to see such times. But that is not for them to decide. All we have to decide is what to do with the time that is given to us.

(gif tumblr
code northern lights.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN • Bourrin infidèle

Pseudo : Arté
Crédits : ©Rosieslullaby
Avatar : Richard Armitage
Ici depuis le : 22/10/2013
Messages : 820

Âge du personnage : 40 ans
Ascendance : Sang-pur
Statut : Capitaine de la Pute borgne, un langskip sympathique
Particularités : Jumeau de Silja Oddi. L'infidélité incarnée.
Dédoublement de personnalité : la sale mioche (kirsten vondr)
Points : 85

Feuille de personnage
LOCALISATION : Skuli, quelque part dans le port
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Dim 19 Jan - 22:25

L'öl (prononcer "les barriques d'öl") lui était montée à la tête, et il était bien moins fringuant que s'il était revenu de raid. Résultat, le jeune Utanlands n'eut aucun mal à faire basculer Bartram, le frapper de nouveau au nez et l'expédier par la suite dans un tas d'ordures. Utanlands, 1 - Oddi, 0. Formidable. Vraiment formidable. Dagmar Raudi aurait été là qu'il aurait rugi au Oddi que c'était pas bien de se faire battre par une femelette, mais que c'était encore pire de se faire maîtriser par Sejer Utanlands, le sans-don. Mais Dagmar n'était pas là, et Bartram était ridiculisé sans témoin important, dirons-nous. Parce que, des témoins, il y en avait qui s'approchaient sur les quais, et regardaient l'Utanlands coller une leçon sympathiquement bordée d'insultes à l'Oddi.

Sonné, un peu assommé aussi par l'odeur nauséabonde qui s'échappait de … ben… partout autour de lui, Bartram se redressa alors que le morveux commençait (ou plutôt continuait) à insulter les sœurs du capitaine de la Pute Borgne. Traiter Silja de fille soumise, c'est déjà une mauvaise idée. Mais si en plus, on commence à insulter aussi Frida et Vilma de surcroît, il va sans dire que c'est signer son arrêt de mort.
Ou plutôt, ça serait signer son arrêt de mort si Bartram était capable de cogner comme il le fait normalement.

Le cri de Sejer lui vrilla les tympans alors que l'imbécile suicidaire fonçait sur lui. Bartram était redressé, prêt à accueillir l'immondice née d'un bon coup dans la mâchoire. Debout, poings serrés, muscles tendus. Œil sombre, mâchoire serrée, sourcils froncés. Barbe puante, mais réflexes plus ou moins revenus. Il esquiva Sejer à la seconde près, chopa le gueux par la ceinture et le balança de toutes ses forces dans l'eau au pied du quai.

Seul problème, Bartram ne songea pas à lâcher ledit gueux, et finit avec lui dans la flotte, sous le regard amusé (mais désespéré) des gens qui les observaient. Et, dans la flotte, il tenta donc de noyer Sejer, avec un manque de force assez problématique.

« Tu vois ce qu'il te fait, le braell ? Hein, sale sans-pouvoir ! »

Enfin, c'est ce qu'il aurait dit s'il était compréhensible, car il avait un peu bu, et qu'il se concentrait pour noyer un Sejer dans un endroit où ils avaient pied facilement tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : fried tofu (tiff)
Crédits : castamere rains (avatar), Northern lights (signature), LOTR (citation)
Avatar : Alfie Allen
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 351

Âge du personnage : 25 ans.
Ascendance : Sang pur.
Statut : Chasse, entre autres bestioles, le lièvre et la Kaja des bois (mais celle-là, il est pas près de l'attraper).
Particularités : Son seul don, c'est la loose ; personne dans tout le pays ne peut rivaliser dans la catégorie pauvre type. Techniquement, il devrait être métamorphomage, mais il faut croire que même la génétique lui en veut. Bon et puis sinon, il est toujours dans les basques de Kaja, qui le monte régulièrement contre son meilleur poto Esben. Bonne ambiance. (Un jour, il tournera sûrement cinglé.)
Dédoublement de personnalité : La douce bergère (non) et Odinn l'allumé.
Points : 78

Feuille de personnage
LOCALISATION : Les jupes de Kaja.
JE COMPÉTITIONNE POUR : KAJA. (mais Dürmstrang, en fait.)
INVENTAIRE :

(#) Mar 4 Fév - 21:09

Plus la baston évoluait, moins les techniques de combat se faisaient recherchées, et si Bartram avait l’excuse de l’alcool, Sejer ne pouvait s’en prendre qu’à sa débilité notoire, malgré des réflexes qui, toujours aussi vifs, lui avaient valu de nombreuses victoires au combat. Utanlands avait été élevé comme un chien, comme un déchet à qui il était vital de s’accrocher avec une incroyable ténacité ; en bon parasite, il ne devait ainsi sa survie qu’à un acharnement qui aurait impressionné s’il n’avait pas été aussi problématique –et surtout aussi pitoyable. Qui d’autre que lui pour se pendre aux chausses de Kaja ? Qui d’autre que lui pour courber l’échine devant ce père qui l’injuriait toujours avec autant de verve ? Qui d’autre que lui pour aller chercher sa mère à l’autre bout de la Scandinavie, alors qu’elle ne lui avait jamais accordé qu’un ou deux sourires ? Et lorsqu’il se battait, c’était, en plus de la violence qui lui fourmillait dans les poings, cette résistance de laissé pour compte qui lui valait de remporter des victoires. Une autre façon de leur montrer, de leur prouver à tous, que Sejer Utanlands était encore capable de leur briser les os –et de leur faire ravaler leur fierté de sang-purs cajolés par une famille aimante. Bartram Oddi en était le parfait exemple. Et c’était pour cette raison que Sejer se montrait d’autant plus virulent, mordu de violence et de revanches inassouvies.

Sauf que parfois, elles se retournaient contre elle, ces revanches, comme autant d’amantes dénigrées pour Kaja la Sublime –bien que techniquement, Sejer eût autant de conquêtes qu’un Kris Järnsida tout juste pubère. Bartram avait profité de son élan pour le saisir par la ceinture, et quelques secondes plus tard, les deux sorciers avaient fini dans l’eau sombre du lac –sombre et particulièrement fraîche. « Va te faire farblubfmbargh ! », mais la fin de l’insulte se noya dans l’onde, alors que Bartram tentait de lui enfoncer la tête sous l’eau ; et Sejer, trempé jusqu’à l’os en crachotant l’eau douce du port, attrapa le col de l’Oddi en profitant d’une faiblesse, qui lui-même le tenait par le sien. Un beau tableau qui interpellait les quelques badauds improvisés spectateurs, alertés par les cris de ce qu’ils pensaient simplement être deux ivrognes. « Par Njörd, répète un peu pour voir ! » Ses jointures avaient blanchi sous sa poigne, alors qu’il montrait les crocs à son adversaire, aussi rond que la barrique de vin qu’il s’était enfilée sur le chemin ; et, encore une fois, les insultes plus violentes lui bondirent hors des lèvres, après qu’il eut décoché un brusque coup de poing dans la mâchoire de Bartram. « En parlant de sans-pouvoirs, c’est pas ta femme qui s’envoie tous ceux du pays ? Qui sait si ta précieuse fille est bien la tienne, avec tout ce passage ! »

Et encore une fois, Sejer avait prononcé le mot de trop. Celui qui valut de plonger les deux combattants dans une frénésie meurtrière –et pourtant d’un comique presque outrancier, entre les grognements animaux d’Utanlands et le corps-à-corps maladroit des deux épuisés ; Sejer, la gorge compressée, l’eau jusqu’à la taille ouvrit finalement la paume et employa le dernier moyen du sorcier, la dernière chance. « Attrape ! » Une magie bancale s’empara des chevilles de Bartram pour mieux lui couper les jambes et le précipiter dans l’eau ; quelques secondes plus tard, il se retrouvait pendu par les pieds, trempé jusqu’à la moelle, et surtout en proie à un crétin échauffé par les coups –qui ne tiendrait donc pas longtemps, la main déjà tremblante, aussi doué en magie qu’un braell en potions. « Admets ta défaite, et je te laisserai partir en un seul morceau ! », harangua-t-il, gonflé d’orgueil, aveuglé par le léger avantage qu’il détenait sur l’instant. Et Kaja qui n’était jamais là au bon moment, à l’instant propice où toute la grandeur de Sejer Utanlands se dévoilait.



time to do or die,
time to be alive.

I wish none of this had happened. So do all who live to see such times. But that is not for them to decide. All we have to decide is what to do with the time that is given to us.

(gif tumblr
code northern lights.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN • Bourrin infidèle

Pseudo : Arté
Crédits : ©Rosieslullaby
Avatar : Richard Armitage
Ici depuis le : 22/10/2013
Messages : 820

Âge du personnage : 40 ans
Ascendance : Sang-pur
Statut : Capitaine de la Pute borgne, un langskip sympathique
Particularités : Jumeau de Silja Oddi. L'infidélité incarnée.
Dédoublement de personnalité : la sale mioche (kirsten vondr)
Points : 85

Feuille de personnage
LOCALISATION : Skuli, quelque part dans le port
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Dim 16 Fév - 9:17

Que disait-on déjà ? Ah oui, que Bartram Oddi bondissait dès qu'on insultait une des femmes de sa vie. Il était bien loin d'avoir un cœur de margygr, ça c'était sûr. Mais le problème, c'est que son sang teinté de roux l'amenait régulièrement à se battre contre n'importe qui. Dans l'absolu, il se battait contre Sejer Utanlands, donc ça ne devait pas lui jouer de trop vilains tours, mais un jour ou l'autre, sans doute lancerait-il une bagarre générale qui se finirait mal (si ça n'était pas déjà le cas, cela dit). Bartram agissait comme son palpitant (et ses bourses) le lui ordonnaient : il se posait rarement pour réfléchir avant d'agir, et c'est ce qui lui valait d'être traité de Vif-Höd par quelques mauvaises langues (qui avaient raison sur le coup).
Et le voilà donc qui noyait un Sejer Utanlands bien échaudé. Bon, le problème, c'est que l'Utanlands avait plus d'un crochet du droit dans son sac, et lui attrapa le col, sortit de l'eau et tenta de le faire se noyer. Lui envoya un coup de poing dans la mâchoire, de nouveau, que Bartram ne parvint pas à hésiter. Et il redoubla de verve en insultant cette fois-ci la femme de Bartram. Et sa fille. La totale, quoi.

Si Bartram ne voyait pas encore rouge avec toutes les insultes, c'était désormais le cas. Il bondit vers Sejer, et tenta de lui monter dessus pour le noyer de façon sûre et durable. Mais rien à faire, il était épuisé, il était ivre mort, il n'arrivait pas à grand chose. Et voilà que Sejer eut recours à la magie, ce petit merdeux de fourbe de chien galeux de Kaja Heill… Le coup coupa les jambes de Bartram, lui enserra les chevilles et l'éleva au dessus de l'eau, la tête en bas. Le sang lui descendait à la tête, ce qui ne le calmait absolument pas. Et Sejer Utanlands voulait qu'il reconnaisse sa défaite. Lui ! Sa défaite, face à ce petit braell !

« ESPÈCE DE FSERMUZAPRERFLFLAÉ ! »

C'était sans doute une insulte brillante, mais Bartram n'arrivait plus tellement à articuler la tête en bas, la rage qui l'enserrait. Et voilà qu'il était assez près pour cet imbécile d'Utanlands pour tendre les bras … et étrangler de nouveau Sejer Utanlands.

Et tomber la tête la première dans la flotte après cette action brillante. Ben oui, quand on se fait étrangler, on pense plus à survivre qu'à maintenir sa magie en route. Et voilà donc Bartram qui tombe à terre, enserrant pour quelques secondes le cou de Sejer Utanlands. L'eau l'accueille de nouveau, et quelques secondes plus tard, il se redresse, sonné.
Il refusera de reconnaître sa défaite, mais le voilà qui s'appuie sur le bord du quai dont il a sauté tout à l'heure, reprend sa respiration et regarde le sale gosse qui a cru bon de répondre à ses insultes et à ses attaques. Il reprend son souffle. Sent qu'il ne pourra plus continuer de combattre sans perdre la face (qu'il a déjà perdue, d'un autre côté). Alors il se retourne, se hisse sur le quai, fouille dans sa bourse (miraculeusement toujours accrochée à sa ceinture) et en sort quelques pièces étrangères qu'il lance à Sejer Utanlands : « Tu salueras ta cousine. » Vigdis. La maquerelle. Pas de mention de Kaja Heill. Et Bartram, claudiquant, commence à s'éloigner sur le quai, manquant plusieurs fois de finir de nouveau à la flotte tant il continue de tituber.




SUJET TERMINÉ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


(#)

Revenir en haut Aller en bas
 

a new friend (SEJER-OUNET)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Full Friend Rabbit
» Abonnement Ful friend
» Mr Ounet !
» Alania, recherche ami ! need friend ! :P
» Programme : Bring a friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginnungagap :: Skuli :: Port souterrain-