SUJET COLLECTIF Elles sont belles, mes salades !
Pour y participer, il suffit de se rendre ici
Au plaisir de vous y voir


Bienvenue aux nouveaux membres !
N'hésitez pas à squatter le flood ou la CB même si vous n'êtes pas validés, on se fera un plaisir de vous intégrer <3


Partagez | .
 

 Lost years | DITA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Pseudo : fried tofu (tiff)
Crédits : castamere rains (avatar), Northern lights (signature), LOTR (citation)
Avatar : Alfie Allen
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 351

Âge du personnage : 25 ans.
Ascendance : Sang pur.
Statut : Chasse, entre autres bestioles, le lièvre et la Kaja des bois (mais celle-là, il est pas près de l'attraper).
Particularités : Son seul don, c'est la loose ; personne dans tout le pays ne peut rivaliser dans la catégorie pauvre type. Techniquement, il devrait être métamorphomage, mais il faut croire que même la génétique lui en veut. Bon et puis sinon, il est toujours dans les basques de Kaja, qui le monte régulièrement contre son meilleur poto Esben. Bonne ambiance. (Un jour, il tournera sûrement cinglé.)
Dédoublement de personnalité : La douce bergère (non) et Odinn l'allumé.
Points : 78

Feuille de personnage
LOCALISATION : Les jupes de Kaja.
JE COMPÉTITIONNE POUR : KAJA. (mais Dürmstrang, en fait.)
INVENTAIRE :

(#) Jeu 26 Déc - 14:28

Devant le sourire de Sighild, Sejer sentit son cœur se tordre. Cet amour filial qu’il croyait faire disparaître à chaque nouvelle déception, à chaque nouvelle disparition, lui ressautait à la gorge sitôt que sa mère lui apparaissait ; devant elle, il redevenait ce chiard de cinq ans à peine, la morve au nez dès que sa génitrice disparaissait pour de longs mois. Adulte, cette affection s’était teintée d’une amertume héritée de sa rancune, blessure enfantine qui se rouvrait à chacun de ses retours ; elle se creusait un peu plus quand il se rendait compte, toujours avec le même pincement au cœur, que Sighild ne prenait même pas la peine de feindre un intérêt pour ses chasses, pour ses intérêts, pour cette fille qui un jour deviendrait sa bru. « Tu chasses encore avec Kaja Heill ? », faisait-elle en tournant vers lui un regard qui, déjà, était à des lieues de là, à parcourir les contrées inexplorées de l’Est. « Elle est très jolie, c’est sûr. » C’était sur cette phrase que s’arrêtaient leurs échanges ; très jolie, mais quoi ? Mais ce n’est pas une raison pour lui courir après pendant dix ans ? Mais elle s’envoie toute la Scandinavie dans ton dos, Esben y compris ? Mais elle ne t’épousera jamais ? La fin du dialogue restait en suspens sur les lèvres fines de Sighild et Sejer, l’œil maussade, claquait la porte de la hutte pour ne revenir qu’au soir.

Mais cette fois, Sighild avait abandonné ses cartes et ses préparatifs, pour lui poser une question qui sonnerait à ses oreilles durant de longs mois. « Et Dita ? » L’intérêt sincère qu’il décela dans ces quelques syllabes lui fit un mal de chien, et il lui avait répondu avec sa délicatesse légendaire : « Quoi, Dita ? Elle est à Dürmstrang, comme tous les ans. » « Comment va-t-elle ? », répondit-elle de sa voix douce, qui perça les défenses de son fils, jusqu’à l’atteindre en pleine poitrine.
Le dialogue ne dura que quelques minutes, mais il lui restait encore sur le palpitant lorsqu’il prit un morceau de parchemin, forcé par sa mère à envoyer à sa sœur cadette un corbeau de malheur. Il détestait écrire des corbeaux ; sur le papier, il étala un norrois presque illisible, comme s’il ne souhaitait pas que Dita soit capable de déchiffrer son écriture de cancre.

Citation :
« Maman est à la maison. Elle m’a dit de t’écrire pour savoir ce que tu fais, pour Jol. Te sens pas obligée de venir, elle demande juste ça pour être polie, tu sais bien qu’au fond, elle s’en fout. Elle sera même pas là, elle se tire dans les Côtes de l’Est pour le reste de Vetr. Au fait, si tu croyais que j’avais pas vu qu’il me manquait une tunique, tu t’es fourré le doigt jusqu’au verger d’Idun. Rends-la-moi au prochain corbeau, vieille pie. »


time to do or die,
time to be alive.

I wish none of this had happened. So do all who live to see such times. But that is not for them to decide. All we have to decide is what to do with the time that is given to us.

(gif tumblr
code northern lights.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Palo
Crédits : Arté
Avatar : Abigail Breslin
Ici depuis le : 19/11/2013
Messages : 101

Âge du personnage : 16 ans
Ascendance : Sang pur
Statut : élève à Dürmstrang - cours après le Draugr, cherche des passages secrets, et globalement, fout la merde sans se faire prendre (le talent, mes amis, le talent)
Particularités : Métamorphomage, mais de piètre qualité. Alors pour compenser, elle utilise une potion dérivée du polynectar pour faire illusion.
Points : 15

(#) Jeu 26 Déc - 22:02

« Dita ! Dita, réveille toi, putain ! » « Gmmm ? » « t’as un corbeau. » Dita sursauta et se réveilla brusquement (elle avait un peu de mal à se remettre d’une semaine de nuit blanche à arpenter le labyrinthe, à la demande expresse d’Elfi qui avait momentanément cru apercevoir un œuf de dragon – en fait, une saloperie de pierre qui avait faillit les bouffer). Elle détacha le message du corbeau, méfiante. Lorsqu’elle recevait des corbeaux, c’était généralement mauvais signe. Du style « j’ai entendu dire que ton pouvoir de métamorphomage avait lâché publiquement. Tu ne sais donc pas faire de potions, fille indigne ? » ou « PUTAIN CRETINE REND MOI MA DAGUE ». Elle s’éloigna un peu de ses amies, ignorant leurs regards curieux. Elle reconnu l’écriture de son frère, illisible, et parcourut le billet.

Elle était un peu pâle quand elle l’eut terminé. Elle sentait la rage qui exsudait de chaque mot. Son crétin de frère. La seule personne – quoi que dise les médisants – de sa famille potale. Le seul qui avait de l’humour, un certains sens moral, un certains talent pour… pour pas grand-chose, mais c’était le seul qui semblait avoir un cœur dans cette famille, entre son père aigri et sa mère absente. Manque de chance, les deux se vouaient une haine farouche et tenace. Elle grogna, se saisissant d’une plume pour lui répondre, envoyant valser les questions de ses amies d’un claquement de doigt qui signifiait « foutez moi la paix, c’est encore un truc de famille. »

Citation :
« Et où elle veut que je sois pour Jol ? Avec les Oddi, bien sûr. Faut bien qu’il y ait quelqu’un pour me récupérer, une fois au port, et personne dans cette famille ne semble se rappeller que j’existe – je t’explose la figure si tu sous entends que père pourait venir, épargne moi sa présence, merci bien. Pas besoin de préciser qu’elle se tire, je savais qu’elle serait pas là. Elle a l’air plus ou moins en bon état ? (c’est une façon polie de demander si elle va bien, mais je m’en fout aussi.) Va te faire foutre avec ta chemise, tu as massacré ma plus belle robe en revenant d’une beuverie, alors j’ai décidé que je pouvais bien en récupérer un de tes objets – sois heureux que ça n’ait pas été ta dague, sombre abrutis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : fried tofu (tiff)
Crédits : castamere rains (avatar), Northern lights (signature), LOTR (citation)
Avatar : Alfie Allen
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 351

Âge du personnage : 25 ans.
Ascendance : Sang pur.
Statut : Chasse, entre autres bestioles, le lièvre et la Kaja des bois (mais celle-là, il est pas près de l'attraper).
Particularités : Son seul don, c'est la loose ; personne dans tout le pays ne peut rivaliser dans la catégorie pauvre type. Techniquement, il devrait être métamorphomage, mais il faut croire que même la génétique lui en veut. Bon et puis sinon, il est toujours dans les basques de Kaja, qui le monte régulièrement contre son meilleur poto Esben. Bonne ambiance. (Un jour, il tournera sûrement cinglé.)
Dédoublement de personnalité : La douce bergère (non) et Odinn l'allumé.
Points : 78

Feuille de personnage
LOCALISATION : Les jupes de Kaja.
JE COMPÉTITIONNE POUR : KAJA. (mais Dürmstrang, en fait.)
INVENTAIRE :

(#) Ven 27 Déc - 13:23

Un croassement indiqua que la réponse, vaguement attendue, était arrivée.  Sejer se leva pour aller récupérer la lettre sur laquelle il reconnut l’écriture de la peste qui lui servait de sœur. Il en parcourut rapidement les quelques lignes, crachées d’une encre revancharde, et il claqua la porte de leur demeure en retrouvant sa place auprès de l’âtre. La gueuse, la bougresse, la margygr ! D’un geste irrité, il attrapa sa plume, déchira un  morceau de parchemin d’un des documents de sa mère, qui s’était absentée pour aller retrouver Sigvard à la forge. Derrière un bout de carte indiquant une ville quelconque, il répondit avec empressement, les sourcils froncés, contrarié par le ton péremptoire de la crétine qui lui servait de sœur. Il avait souvent du mal à croire qu’elle et lui étaient sortis du même ventre, tant Dita pouvait se montrer insupportable, revêche et rancunière.

Citation :
« Tu ferais mieux d’arrêter de coller aux chausses des Oddi, même ce troll de Bartram voudrait pas de toi comme gamine. Tu veux peut-être que je vienne te récupérer moi-même ? Apprends à te débrouiller seule, sale crétine. »

Il avait écrit les premières lignes d’une traite, poussé par la fureur irraisonnée qu’il sentait lui monter dans le corps. Dita, se débrouiller ? C’est ce qu’elle faisait depuis toujours. Pris dans son élan de hargne, insensible à la douce chaleur du feu et à la tristesse latente de sa sœur, il continua, piochant directement dans la frustration de toute une vie.

Citation :
« Tu t’en fiches, mais je te réponds quand même : elle est revenue sans une égratignure, comme d’habitude. J’en ai rien à taper de ta robe de troll, rends-moi ma tunique ou je viens la récupérer moi-même, débile ! »


time to do or die,
time to be alive.

I wish none of this had happened. So do all who live to see such times. But that is not for them to decide. All we have to decide is what to do with the time that is given to us.

(gif tumblr
code northern lights.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Palo
Crédits : Arté
Avatar : Abigail Breslin
Ici depuis le : 19/11/2013
Messages : 101

Âge du personnage : 16 ans
Ascendance : Sang pur
Statut : élève à Dürmstrang - cours après le Draugr, cherche des passages secrets, et globalement, fout la merde sans se faire prendre (le talent, mes amis, le talent)
Particularités : Métamorphomage, mais de piètre qualité. Alors pour compenser, elle utilise une potion dérivée du polynectar pour faire illusion.
Points : 15

(#) Dim 29 Déc - 16:45

Dita grogna vaguement alors qu’Elfi lui amenait le corbeau. La réponse de son frère. Celle qu’à la fois elle aurait espéré ne jamais recevoir, et qu’elle attendait impatiemment. Sous les regards « On ne dit rien, mais on le pense très fort, Dita » de ses amies, elle s’installa dans un coin de la chambre où elle serait seule. Elle tritura un instant le bout de papier, inspira un grand coup avant de l’ouvrir et de le lire.

Au fut et à mesure qu’elle s’imprégnait de chacun des mots, ces mots qui résonneraient dans sa tête jusqu’à la prochaine réponse de son frère, elle sentait l’habituel mélange de tristesse et de colère l’envahir. « Même ce troll de Bartram Oddi ne voudrait pas de toi. » Même lui ne voudra pas de toi. Comme ta mère n’a pas voulu de toi parce que tu n’étais qu’une gamine pleurnicharde, et non pas quelque chose d’exotique. Comme ton père n’a pas voulu de toi parce que tu n’as pas un pouvoir assez puissant, que tu n’es pas assez belle, pas assez intelligente, pas assez calme, pas assez bien pour lui. Comme ton frère ne veut pas de toi parce que tu as un don et pas lui, parce que tu n’es pas capable de le maîtriser, parce qu’il est jaloux du peu que tu as, parce qu’à leurs yeux, tu n’es qu’un des nombreux déchets Utanlands.

Et puis après ça venait la colère. L’envie subite de le ligoter à un arbre, du lui arracher les tripes, de le pendre avec les dites-tripes, de lui couper les couilles et de lui enlever les yeux avant d’enfoncer les premières dans les seconds, d’étaler du miel sur son torse et d’installer une ruche en face de lui. De le traîter de crétin, de changelins stériles, de Vondr, de Margÿrs femmes ,de Draugrs sans trésors, de feux foller éteins, de loup géant anémique, de troll rose bonbon à pois violets.  De lui balancer toutes les fois où lui avait échoué là où elle avait réussit, toutes les fois où il l’avait laissée se débrouiller seule avec leur père alors qu’il aurait dû être là, toutes ces fois où il aurait pu être son frère et où il n’avait été qu’un crétin parmi d’autres. Elle inspira un grand coup, se saisit d’un devoir d’astronomie qui traînait par là pour écrire au dos, et commença à rédiger sa réponse.

Citation :
Peut être que Bartram ne voudrait pas de moi comme gamine, mais en attendant, lui, il n’est pas assez stupide pour passer pour le connard de service qui abandonne une gamine de 17 ans sur le quais du port. Et non, je n’ai pas besoin qu’un loosers infoutu d’avoir un don que toute sa famille a depuis des générations ou incapable d’avoir la femme qu’il veut dans son lit et qui se la fait prendre par son « meilleur ami », bref, je n’ai pas besoin que tu viennes t’occuper de moi, tu ferais plus d’emmerdes qu’autre chose.

Qu’il se prenne ça dans la gueule, qu’il se rappelle que malgré tout, elle restait celle qui avait le don.

Citation :
Vas y, ramène toi à Dürmstrang pour récupérer ta chemise, je suis sûre que les Laguz t’accueilleront avec plaisir. Mais dis moi, tu seras encore capable de re-traverser le labyrinthe sans te faire bouffer, ou tu auras besoin que je vienne t’aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : fried tofu (tiff)
Crédits : castamere rains (avatar), Northern lights (signature), LOTR (citation)
Avatar : Alfie Allen
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 351

Âge du personnage : 25 ans.
Ascendance : Sang pur.
Statut : Chasse, entre autres bestioles, le lièvre et la Kaja des bois (mais celle-là, il est pas près de l'attraper).
Particularités : Son seul don, c'est la loose ; personne dans tout le pays ne peut rivaliser dans la catégorie pauvre type. Techniquement, il devrait être métamorphomage, mais il faut croire que même la génétique lui en veut. Bon et puis sinon, il est toujours dans les basques de Kaja, qui le monte régulièrement contre son meilleur poto Esben. Bonne ambiance. (Un jour, il tournera sûrement cinglé.)
Dédoublement de personnalité : La douce bergère (non) et Odinn l'allumé.
Points : 78

Feuille de personnage
LOCALISATION : Les jupes de Kaja.
JE COMPÉTITIONNE POUR : KAJA. (mais Dürmstrang, en fait.)
INVENTAIRE :

(#) Sam 4 Jan - 16:51

Cette fois, il dut relire par deux fois le message de sa sœur. Une seconde relecture nécessaire pour n’omettre aucun des mots qu’elle avait osé coucher sur le parchemin. Faire mention de Kaja était déjà un crime passible de méchancetés autrement plus virulentes que les aimables saletés qu’il lui jetait joyeusement à la figure ; faire mention de Kaja et de la présence parasite d’Esben, en soulignant l’échec constant que Sejer affrontait avec la Heill, était donc passible des pires tortures qui eussent jamais existé. Ce n’était pas la première fois que Dita se risquait à ce genre de propos ; à chacune de leurs rencontres physiques, elle ne manquait pas de lui rappeler que Kaja était hors de sa portée d’Utanlands insignifiant. Sejer avait sauté à la gorge d’insolents pour moins que ça, mais jamais encore n’avait-il levé la main sur sa petite sœur. Quelque chose l’empêchait toujours de le faire –un quelque chose qui ne le bridait jamais qu’avec elle, comme si ces fichus liens familiaux qu’il exécrait tant se révélaient alors pour mieux l’entraver. Et pourtant, la gamine aurait mérité une bonne raclée –juste de quoi la remettre à sa place, où leur père avait failli à la cantonner durant seize ans.

Et puis, il y avait le don. Ce don maudit dont Dita avait injustement hérité –injustement selon lui, car on lui avait toujours rabattu aux oreilles que les femmes du clan étaient les plus à même de naître métamorphomage. Mais ces vieux boucs de Lokabrenna avaient eu aussi écopé de cette aptitude, alors pourquoi lui, aîné des Utanlands, en avait-il été lésé ? C’était la question qu’il se posait chaque jour depuis qu’il avait compris qu’il resterait un paria au sein de sa propre famille. Il serra les dents en s’emparant de sa plume, et entama la rédaction de son message avec une frénésie à la hauteur de sa colère.


Citation :
Vas-y, insulte-moi par corbeau tant que tu peux, Papa va te foutre une raclée mémorable quand tu rentreras !

Il s’arrêta brusquement, reconsidéra sa phrase avec colère, et grogna en froissant le morceau de parchemin où s’étalait son écriture de cancre. Il voyait déjà Dita ricaner en lisant ces quelques mots, issus de leurs disputes d’enfants ; depuis, tous deux avaient bien changé, et les insultes avaient muté en conséquence.

Citation :
Un don, c’est comme ça que t’appelles tes tours de passe-passe ? T’arrives même pas à changer de couleur de cheveux sans te gaver de potion, sale truie. Même un braell aveugle et manchot serait plus doué que toi. Si tu continues c’est ligotée et bâillonnée que je vais te balancer dans ce maudit labyrinthe, que tu te fasses bouffer par un hippogriffe. Je te regarderai crever en riant, tes restes auront disparu avant qu'on puisse récupérer un morceau de ton corps. Tu seras coincée pour l'éternité entre Midgard et Helheim et ton don de bouseux te servira à que dalle, catin.


time to do or die,
time to be alive.

I wish none of this had happened. So do all who live to see such times. But that is not for them to decide. All we have to decide is what to do with the time that is given to us.

(gif tumblr
code northern lights.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Palo
Crédits : Arté
Avatar : Abigail Breslin
Ici depuis le : 19/11/2013
Messages : 101

Âge du personnage : 16 ans
Ascendance : Sang pur
Statut : élève à Dürmstrang - cours après le Draugr, cherche des passages secrets, et globalement, fout la merde sans se faire prendre (le talent, mes amis, le talent)
Particularités : Métamorphomage, mais de piètre qualité. Alors pour compenser, elle utilise une potion dérivée du polynectar pour faire illusion.
Points : 15

(#) Dim 5 Jan - 20:41

"Il te raconte quoi, ton frère ? Rien de grave ?" Sigrid tentait donc une attaque délicate pour tenter d'arracher trois mots à Dita, qui faisait la gueule depuis le début de son échange épistolaire avec son frère. "Arrête de pleurnicher", disait son père lui balançant une bonne giffle pour appuyer son propos, quand elle était gamine, mais les choses n'avaient pas changées, et à la moindre contrariété, elle se renfermait sur elle même ou devenait encore plus insupportable que d'habitude. "Il a réussit à se taper Kaja Heill, mon père a arrêté de faire la gueule, Norell Lokabrenna a dévoilé son vrai visage et elle est belle, ma mère s'installe définitivement au Groënland." "..." "bien sûr que non. Mon frère reste égal à lui même, mon père aussi, les Lokrabrenna, j'en sais rien et je m'en fiche" Elle froissait et refroissait nerveusement le même morceau de papier. "Laisse moi tranquille, Sigrid." Au moins, elle avait été polie, et elle inspira un grand coup avant d'écrire.

Citation :
Mes tours de passe-passe ? Sombre crétin, je ne nie pas que j'ai du mal, mais moi, au moins, je peux faire illusion. Et n'insulte pas les braell aveugles et manchots, ils deviendront tes meilleurs amis le jour où père aura la décence de faire ce qu'il aurait dû faire à ta naissance : te foutre dehors et te laisser te démerder seul. Pas sûr que tu ailles loin.

Le foutre dehors. Oui, c'est ce qu'aurait dû faire son père. Même si il n'avait pas le don, son père avait toujours été trop gentils avec Sejer. Elle oubliait les insultes et les giffles qui pleuvaient sur lui tant qu'il était gosse, elle oubliait les hurlements qui accompagnait Sejer chaque fois qu'il rentrait dans une pièce, et ne se rappelait que tout ce qu'elle avait trouvé tellement injuste. Sejer qui avait le droit de sortir, alors qu'elle restait enfermée avec son miroir, obligée de maîtriser ce foutu pouvoir sous peine de s'en prendre une en rentrant. Sejer qui pouvait tout faire, qui était libre, alors qu'elle était prisonnière de ce père frustré.

Citation :
Vas y, parle avec délectation de me regarder crever. Tu sais pourquoi personne te blairer ? pas parce que tu n'as pas de don, pas parce que tu es un looser en général. Mais parce qu'ua lieu d'assumer et d'en jouer, tu te comportes comme un frustré, comme un éjaculateur précoce qui se vante de ses performances. Au lieu de chercher à te faire apprécier par ton caractère ou je ne sais quoi. Le résultat ? même Vigdis est plus appréciée que toi. Et elle n'a pas de don, pas de nom, rien. Continue comme ça. A te comporter comme un vieux frustré et aigri. On verra le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : fried tofu (tiff)
Crédits : castamere rains (avatar), Northern lights (signature), LOTR (citation)
Avatar : Alfie Allen
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 351

Âge du personnage : 25 ans.
Ascendance : Sang pur.
Statut : Chasse, entre autres bestioles, le lièvre et la Kaja des bois (mais celle-là, il est pas près de l'attraper).
Particularités : Son seul don, c'est la loose ; personne dans tout le pays ne peut rivaliser dans la catégorie pauvre type. Techniquement, il devrait être métamorphomage, mais il faut croire que même la génétique lui en veut. Bon et puis sinon, il est toujours dans les basques de Kaja, qui le monte régulièrement contre son meilleur poto Esben. Bonne ambiance. (Un jour, il tournera sûrement cinglé.)
Dédoublement de personnalité : La douce bergère (non) et Odinn l'allumé.
Points : 78

Feuille de personnage
LOCALISATION : Les jupes de Kaja.
JE COMPÉTITIONNE POUR : KAJA. (mais Dürmstrang, en fait.)
INVENTAIRE :

(#) Mer 15 Jan - 9:51

On ne pouvait pas reprocher aux Utanlands d’être une de ces familles qui n’avaient rien à se dire ; au contraire, ils en avaient tellement qu’ils se devaient de les maquiller d’insultes, de cris et d’attaques personnelles au possible. S’ils se réunissaient dans la même pièce par un miracle des Nornes, c’était pour mieux se haïr, laissant libre cours à cette aigreur verbale qui leur pourrissait la bouche, leur gangrénait les cordes vocales et leur mangeait jusqu’au palpitant. Nul doute que si Sigvard ou Sighild Utanlands avaient eu la merveilleuse idée de se comporter en parents et de tenir compagnie à leur fils en cette soirée de Vetr, l’un comme l’autre aurait au droit au fiel exécrable de leur aîné, la rancœur au bord des lèvres, que même des offenses monstrueuses couchées sur le parchemin ne parvenaient à calmer. Elles exhortaient plutôt cette hargne qui lui restait dans les entrailles depuis l’enfance –et qui commençait lentement, mais sûrement, à gagner cette partie de son crâne où se définissaient les limites entre folie et raison. C’était peut-être dur à croire, mais Sejer n’était pas encore tout à fait cinglé.

A la lecture de la missive, qu’il avait jetée avec les autres sur un coin de table, la colère lui revint à nouveau dans toute sa violence, lancinante, comme elle le faisait toujours qu’il s’agisse de famille ou non. Mais Dita était passée maître dans l’art d’entretenir sa fureur de frustré –en mettant justement les mots sur cette rage bouillonnante, lui projetant au visage les vérités contre lesquelles il se croyait paré, à force de les entendre. C’était la façon dont il s’était habitué à les entendre, à force de disputes et d’aversion ; c’était aussi pour cette raison qu’il était désormais incapable de les recevoir même lorsqu’on prenait la peine de les lui présenter calmement.


Citation :
Tout le monde peut faire illusion avec des putain de potions, suffit juste d’avoir les bons esclaves, comme toi et les deux trolls qui t’accompagnent. Tu les choisis volontairement molles ou tu prends celles qui veulent bien de toi ?

Il savait qu’en touchant à Oddi et Öfugr, les fidèles acolytes trop nunuches pour se rendre compte du vrai visage de sa sœur, il blesserait la gamine qui lui déchirait les sentiments depuis des années. Il était tellement facile pour elle de lui parler d’assumer son absence de don, brimé depuis l’enfance par un père déçu par son seul et unique fils –si au moins Sejer avait été doté d’une intelligence hors normes, d’une habilité à la forge, d’un petit quelque chose qui aurait compensé cette impardonnable enfance que de ne pas être métamorphomage ; mais sa frustration n’avait laissé place qu’à une adresse avec les armes, et une aptitude au combat qui lui avait valu le respect de peu de monde.

Citation :
Garde tes leçons pour les deux débiles qui t’accompagnent, j’ai autre chose à faire que d’écouter une gamine de quinze ans qui me compare à une putain. Pourquoi tu crois qu’elles sont appréciées, d’ailleurs ? Tu devrais peut-être songer à écarter les cuisses toi aussi, ça te rendrait plus aimable, et t’obtiendrais enfin le respect sans avoir à acheter celles qui se font passer pour tes amies.


time to do or die,
time to be alive.

I wish none of this had happened. So do all who live to see such times. But that is not for them to decide. All we have to decide is what to do with the time that is given to us.

(gif tumblr
code northern lights.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Palo
Crédits : Arté
Avatar : Abigail Breslin
Ici depuis le : 19/11/2013
Messages : 101

Âge du personnage : 16 ans
Ascendance : Sang pur
Statut : élève à Dürmstrang - cours après le Draugr, cherche des passages secrets, et globalement, fout la merde sans se faire prendre (le talent, mes amis, le talent)
Particularités : Métamorphomage, mais de piètre qualité. Alors pour compenser, elle utilise une potion dérivée du polynectar pour faire illusion.
Points : 15

(#) Lun 20 Jan - 17:53

Elle avait réussit à classer son frère dans un coin de sa tête, à l’oublier quelques instants. Dans la case « n’y pense surtout pas, où ça va te pourrir ta journée. » Elle savait qu’elle aurait dû un jour s’arrêter, réfléchir à ça, et décier de l’ignorer. Oui, l’ignorer, ne pas répondre à ces provocations, voilà ce qu’elle aurait dû faire. Ca aurait été une réponse mature, adulte, réfléchie, sage, mûr, éclairé, pensé, bref, parfait. Malheureusement, elle était immature, gamine, iréfléchie, stupide, puérile, aveugle, impulsive, bref, Utanlands. Alors elle ignorait la petite voix dans sa tête qui insultait en continu son père, sa mère, et surtout son crétin de frère. Ce jour là, elle avait réussit à s’isoler un peu des autres élèves pour avaler sa potion, fermant les yeux en grognant un peu sous l’effet de la douleur. Pui s celle-ci reflua, et elle réfléchit un peu à l’apparence qu’elle prendrait cette fois ci. Après quelques essais, elle se décida pour sa blondeur habituelle. Elle se sentait bien. Et c’est pour ça que les Dieux décidèrent de l’emmerder en lui faisant arriver la réponse de son frère à ce moment.

« Salopard de corbeau », murmura-t-elle en se saisissant de la lettre et en tentant de décrire le norois de son frère. « Connard, tu peux pas écrire correctement ? » Et puis elle lit cette putain de lettre, et elle voulut le tuer (encore.) Comment OSAIT il s’en prendre à Elfi et Sigrid ? Elles qui valaient dix fois plus, cent fois plus, mille fois plus que lui. Elles qui avaient l’intelligence, la ruse, la force physique, la gentillesse, le sang pur, contrairement à lui ce stupide arriéré diminué horrible batard de braell ! Elle serra le poing. C’était stupide. Elle n’aurait pas dû répondre. Mais quand on savait avec qui LUI il traînait !

Citation :
Bon Dieu, dans tous les reproches stupides et qui vont se retourner contre toi, celui des amis est vraiment le pire. Peut être que mes amies sont molles ( ou peut être juste que ELLES, elles contrôlent leurs nerfs), mais au moins, elles, elles ne couchent pas avec le mec que je veux. Elles, elles ne me trahissent pas. Je peux leur faire confiance. Confiance. Tu sais ce que ça veut dire ? j’en doute. A cause de ton putain de caracètre, tu ne pourras jamais faire confiance à personne. Ni ta famille, ni tes « amis », ni tes putes. Et crois moi que si j’ai envie d’écarter les cuisses, je le fais, je n’ai pas besoin de tes conseils pour ça, merci bien.

Lui faire croire qu'elle se faisait une réputation de putain devrait assez l'énerver, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : fried tofu (tiff)
Crédits : castamere rains (avatar), Northern lights (signature), LOTR (citation)
Avatar : Alfie Allen
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 351

Âge du personnage : 25 ans.
Ascendance : Sang pur.
Statut : Chasse, entre autres bestioles, le lièvre et la Kaja des bois (mais celle-là, il est pas près de l'attraper).
Particularités : Son seul don, c'est la loose ; personne dans tout le pays ne peut rivaliser dans la catégorie pauvre type. Techniquement, il devrait être métamorphomage, mais il faut croire que même la génétique lui en veut. Bon et puis sinon, il est toujours dans les basques de Kaja, qui le monte régulièrement contre son meilleur poto Esben. Bonne ambiance. (Un jour, il tournera sûrement cinglé.)
Dédoublement de personnalité : La douce bergère (non) et Odinn l'allumé.
Points : 78

Feuille de personnage
LOCALISATION : Les jupes de Kaja.
JE COMPÉTITIONNE POUR : KAJA. (mais Dürmstrang, en fait.)
INVENTAIRE :

(#) Mer 5 Fév - 8:22

Quand il avait relevé la tête de sa réponse aussi abrasive que les précédentes, ce fut pour voir sa mère lire avec attention la dernière lettre que lui avait envoyé Dita. Il s’arrêta net d’écrire des horreurs, pâlissant à vue d’œil, comme un gamin pris en faute par une mère droite et juste –ce qui était techniquement le cas, mais Sejer n’avait jamais été habitué aux remontrances maternelles, ni à la surveillance étroite d’une mère trop libérée pour se cantonner aux murs de leur foyer. Il avait attendu son verdict, figé sur sa chaise, la plume en suspens ; elle avait fini par porter son regard d’eau sur lui, empreint d’une lueur qu’il ne lui connaissait que trop bien. Une lueur impénétrable, mâtinée d’une tendresse lointaine, qui témoignait en réalité d’un détachement plus marqué que d’ordinaire. « Sois gentil avec ta sœur. » Elle reposa la lettre, et se détourna sans plus un regard, qu’elle portait déjà sur ses cartes, sur ses explorations, sur ses aventures que jamais elle ne ferait partager aux siens. Sejer, sur l’instant, ne comprit pas comment Sighild avait su. Avait-elle reconnu son écriture ? Se doutait-elle que l’animosité qui remuait son corps était tournée vers sa jeune sœur ?

Très vite, sa surprise fut submergée par les émotions habituelles que suscitait chacune de ses interventions : colère, rancœur, frustration, impitoyable sentiment d’abandon. Sa fille passait pour une putain, et c’était tout ce qu’elle trouvait à dire ? Sa fille l’insultait comme un braell, et c’était vers lui qu’elle adressait ses reproches ? Pourquoi était-ce à lui de se montrer plus affable quand sa teigne de sœur était une horrible vipère ? Une fois de plus, l'injustice étreignait le torse de l'enfant brimé, progéniture rejetée jusqu'à ses pairs. Ses lèvres se scellèrent, plongé dans un mutisme buté -il n'était pas encore venu, le jour où il répliquerait des horreurs à sa mère ; Dita allait payer. Dita allait payer pour tous.

Il froissa le bout de parchemin où s’étalait déjà son écriture de guérisseur et en reprit un autre. Cette fois, il n’y écrivit qu’une phrase. Une phrase qui conclurait sans aucun doute leurs échanges –en clouant, il l’espérait, momentanément le bec de Dita. Et si elle pouvait l'atteindre en pleine poitrine pour lui planter le palpitant, alors c'était encore mieux.

Citation :
Maman a lu ta lettre, sale putain.


time to do or die,
time to be alive.

I wish none of this had happened. So do all who live to see such times. But that is not for them to decide. All we have to decide is what to do with the time that is given to us.

(gif tumblr
code northern lights.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


(#)

Revenir en haut Aller en bas
 

Lost years | DITA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LOST Lock et Ben
» Great Campaigns of the Thirty Years War - GMT
» Platées (Lost Battles)
» [Lien] Bells of lost souls rajoute du BFG
» Changeling: The Lost

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginnungagap :: Communication :: Corbeaux privés-