SUJET COLLECTIF Elles sont belles, mes salades !
Pour y participer, il suffit de se rendre ici
Au plaisir de vous y voir


Bienvenue aux nouveaux membres !
N'hésitez pas à squatter le flood ou la CB même si vous n'êtes pas validés, on se fera un plaisir de vous intégrer <3


Partagez | .
 

 « Mangez-le si vous voulez. » (COLLECTIF)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Crédits : Barda.
Avatar : Jamie Bell.
Ici depuis le : 02/02/2014
Messages : 121

Âge du personnage : Vingt-six ans.
Ascendance : Sang-mêlé.
Statut : Navigateur du Munin, et petit révolté du Bounty (p'tit con, quoi).
Dédoublement de personnalité : Fënyr Viggrinirr, le dépressif.
Points : 150

Feuille de personnage
LOCALISATION :
JE COMPÉTITIONNE POUR :
INVENTAIRE :

(#) Dim 16 Mar - 21:57



Mangez-le...
Souviens-toi de ce jour, souviens-t'en.


Participants • La totalité des volontaires.
PNJ ? Folker, le supplicié, et la moitié des âmes de Skuli.
Statut du sujet • Collectif.
Date, mois, année • Góa (25 février) 1296.
Lieu • Depuis le port jusqu'à la place publique.
Moment de la journée • Fin de journée.
Météo • Sans la moindre importance.

Contexte • « C'est lui ! C'est lui ! C'en est un ! Qu'on l'amène ! »
Ce n'était que des bavardages, de simples, d'innocents bavardages, humant l'öl, la quiétude et le port. Ils sont bien incapables de dire comment tout cela a vraiment commencé. Certains parlent de dispute. D'autres d'erreur. Et d'autres encore d'aveux vulgaires et malheureux. Ce que l'on sait, en revanche, c'est qu'il de bon ton de traîner cet homme-là, qui trébuche, de la sorte et à la vue de tous. On le repousse. On lui crache au visage, et on le frappe sitôt qu'il est à la portée. La foule de Skuli réalise ce passage gigantesque, qui conduit la cohorte depuis le port jusqu'à la place publique. C'est là qu'on entend le punir. C'est là qu'on entend le châtier. Que toute la ville contemple la justice ouvragée par le peuple. « Tuez-le ! crie-t-on ici. » « Qu'on le pende ! réplique-t-on là. » Et, là-bas, un peu plus loin et tout autour, on vomit des injures, des menaces et autant de promesses.

Un homme se détache de la masse, compacte et regroupée sur toute la place. On n'y voit rien à un mètre devant soi, et on n'entend à peine. Et, d'ailleurs, l'on s'en moque. C'est l'ivresse. C'est la peur. C'est la colère, aussi. Et le souvenir cuisant de Jól et de son grand massacre. S'il y a un coupable, qu'il paie ! Et s'il n'est pas coupable, que leur importe ! C'est cette haine que vomit celui qui gueule bientôt : « Il l'a dit ! Il a dit : vive le Munin ! » On n'est plus tout à fait certain des mots, et ils n'ont guère d'importance. Personne ne s'en souvient, et tout le monde l'oubliera. Même ceux qui n'entendent rien d'où ils se tiennent en donnent à leurs voisins de nouvelles, d'infâmes, versions où le traître est bien plus traître encore.

C'est la folie. C'est le chaos. C'est tout Skuli qui exorcise son mal. On n'entend même des plus sages dire de cet homme : « Mangez-le si vous voulez. »

Je souhaite que les Nornes interviennent dans ce sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits : Barda.
Avatar : Jamie Bell.
Ici depuis le : 02/02/2014
Messages : 121

Âge du personnage : Vingt-six ans.
Ascendance : Sang-mêlé.
Statut : Navigateur du Munin, et petit révolté du Bounty (p'tit con, quoi).
Dédoublement de personnalité : Fënyr Viggrinirr, le dépressif.
Points : 150

Feuille de personnage
LOCALISATION :
JE COMPÉTITIONNE POUR :
INVENTAIRE :

(#) Dim 16 Mar - 22:51

Comme la plupart des spectateurs de ce formidable lynchage, Isleif n'avait pas été là. Pour voir le jeune Folker débattre, et plaisanter à dos d'ivresse. Il ne l'avait pas entendu dire, d'une voix emportée, offusquée, bien que saoule : « Libérer Grim ? ça n'a absolument aucun sens ! » Et de poursuivre, s'en s'inquiéter de sa vie : « Ce serait comme dire... j'en sais rien - vive le Munin ! » Isleif n'avait rien vu des premiers qui, esclaves de leur öl, l'avaient accusé, harcelé, jusqu'à ce que son propos fût si bien déformé qu'on ne se souciât plus de démêler la vérité.

Non, il se tient, là. Bien droit. Semblable aux autres. En marge de la marche, il est vrai, mais il en est, en un sens, puisqu'il suffit de deux nouveaux iris pour forcer, même cautionner, le supplice du pauvre supplicié. D'ici, on voit à peine, se plaint-on à sa gauche. L'on aimerait se rapprocher, poursuit-on à sa droite. Dans la peur qui le tenaille, Isleif ne fait que rabattre un peu mieux son capuchon, sur un visage cent fois trop attaqué pour cependant être reconnu. C'est l'instinct. Et c'est savoir que si Skuli s'extirpe enfin de sa folie, et réalise que cet homme n'appartient jamais au Munin, il leur faudrait bien un vrai coupable pour se venger encore. C'est le jugement qu'il attend. C'est le jugement qu'il redoute. Et le trépas de Grim lui laisse penser, rien qu'un moment, qu'il en serait mieux ainsi.
Mais il suffit d'y regarder pour voir tout son courage se dérober. Que ce soit à la lame ou de magie, l'on entaille les chairs de ce pauvre homme, qui hurle et hurle encore, si fort qu'il le peut. Par instant, les plaintes laissent échapper des mots que nul n'entend saisir. Sa défense a été faite il y a quelques temps, déjà. Sa défense, quelle défense ? Il n'en voit pas la moindre parvenir jusqu'à son corps saigné, aucune main qui se tend, sinon pour le frapper, le rouer de coups.

Il faut un effort incroyable au jeune sang-mêlé pour arracher les cris bestiaux à son crâne terrifié. L'homme que l'on mutile de la sorte n'a rien fait. Isleif le sait bien. Il cherche probablement une aide, même quelconque, même infime, pour décider de son courage. Mais les visages sont inconnus, hostiles. On n'y voit des sang-pur, et tout autant de sang-mêlés. Tant et tant d'anonymes qui lui veulent bien pire que la mort, sans même s'apercevoir de la menace qu'ils recueillent en leur sein.
Il s'entend dire quelque chose, mais c'est faux. Ses lèvres demeurent closes. Il sait. Il sait mieux que quiconque que si ce n'est cet homme, tout innocent qu'il soit, ce sera lui. Et comme avec l'aval de toutes les horreurs qu'il a déjà commises, Isleif se tait et se dégage de la foule. Il est assez près, comme ça. Il peut voir son regard. Il peut voir sa douleur. Il peut déjà s'imaginer, châtié en lieu et place de ce sorcier. Jamais, souffle-t-il, près de vomir. Puisses-tu me pardonner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : castamere rains
Crédits : moi
Avatar : Natalie Dormer
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 80

Âge du personnage : 31 ans
Ascendance : Sang-Pur
Statut : Officiellement, elle ne fait absolument rien de ses journées. Officieusement, c'est une espionne redoutable et accomplie, une manipulatrice sans scrupule.
Particularités : Ayant hérité du don ancestral de sa famille, c'est une métamorphomage.
Points : 10

Feuille de personnage
LOCALISATION : Hraunjokull
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Mer 19 Mar - 13:39

La foule est massée sur la place publique de Skuli, des cris retentissent tandis qu'un malheureux hurle. Norell s'arrête un bref instant, observe l’écœurant spectacle qui se joue sous ses yeux, un capuchon rabattu masquant son visage et presque sa vue afin de ne pas être reconnue. Elle aurait pu se métamorphoser, prendre l'apparence d'une femme quelconque, mais elle n'en a pas envie. S'adossant au mur d'une maison, la jeune femme laisse son regard erré sur les personnes présentes qui semblent avides, demandant encore plus de souffrance, de douleur. Elle trouve cela fascinant, observer les autres alors qu'ils ne le savent pas, les étudier. Ils sont là, tels des corbeaux, des charognards, ils se nourrissent.
L'homme supplicié est un parfait inconnu pour elle, comme pour la plupart des personnes à vrai dire, car Norell ne s'intéresse pas aux petites gens, sauf quand elle peut leur soutirer des informations. Un sang-mêlé sans doute, voir pire. Et on faisait de lui un exemple, pour dissuader les autres.
Les doigts de la jeune femme se crispe sur sa cape. Fichus sangs-mêlés. Idiots surtout. Tout allait bien pour eux avant. Les événements récents ne plaisent pas à Norell, surtout parce qu'ils présagent un futur incertain, et sombre. Mais les révoltés sont les perdants.
Norell s'approche de la foule, pas au point de s'y glisser néanmoins, non seulement le spectacle lui donne des haut-le-cœur, mais ces gens également qui manquent totalement de distinction. Elle ne peut pas néanmoins leur en vouloir, elle ne sait absolument pas d'où ils sortent, même si on peut deviner leurs conditions à leurs vêtements. Elle aperçoit néanmoins quelques sangs-purs dans l'assemblée, semblant eux se contenter du spectacle, leurs visages restant stoïques mais leurs yeux luisants de plaisir. Si elle avait été une voleuse elle aurait profité de ce moment pour délester les personnes présentes, tout ce qui se passait autour été invisible pour eux.
Elle s'arrête, et d'un geste de la tête, fait tomber sous capuchon. Une jeune fille blonde tout à fait quelconque et un peu grassouillette lui sert de visage. Son mouvement attire quelques regards noirs de personnes qu'elle a frôlé mais elle ne daigne même pas leur en jeter un en retour. Norell attend, curieuse de voir ce qu'il se passera et satisfaite à l'avance d'en être témoin.



    ❝ What we do in life echoes in eternity. ❞
    From darkness I understand the night, dreams flow, a star shines. Ah! desire Evenstar. Look! A star rises out of the darkness the song of the star enchants my heart. Ah! I desire... (+)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


(#)

Revenir en haut Aller en bas
 

« Mangez-le si vous voulez. » (COLLECTIF)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est la guerre que vous voulez ? Et bien vous allez l'avoir
» vous voulez attaquer quelqu un mais vous ne savait pas comment faire alors demandez moi.
» Votre metier officiel ou votre metier que vous voulez faire...
» De quoi avez vous envie ?
» la partie de L5R à éviter si vous voulez me garder comme MJ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginnungagap :: Skuli :: Place publique-