SUJET COLLECTIF Elles sont belles, mes salades !
Pour y participer, il suffit de se rendre ici
Au plaisir de vous y voir


Bienvenue aux nouveaux membres !
N'hésitez pas à squatter le flood ou la CB même si vous n'êtes pas validés, on se fera un plaisir de vous intégrer <3


Partagez | .
 

 MINI-EVENT #1 : Opération "Rescue Grim"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Crédits : Undomiel
Ici depuis le : 27/10/2013
Messages : 65

Statut : Tisseuses du destin
Points : 152

(#) Lun 17 Fév - 19:02



Opération


"Rescue Grim"

Góa (22 février 1296)


Grim était enfermé depuis peu. Le chef de la rébellion était emprisonné par leurs ennemis. Il avait échappé à la mort, de peu, et il attendait paisiblement qu'on vienne le chercher. Vilhelmine le savait. Assise à la proue du Munin, la sang-mêlée réfléchissait. Elle avait pensé, un temps, à ne pas aller chercher son capitaine. Et puis la culpabilité l'avait rongée. On la disait élue des mages ancestraux, mais ça n'était pas ses cheveux blancs qui la mèneraient à la victoire. Et puis, tant que Grim était en vie, tenter de prendre sa place sans aller le sauver n'apporterait que du discrédit à leur cause. Elle avait finalement pris sa décision, envoyé des corbeaux à quelques personnes triées sur le volet, et avait préparé une opération de sauvetage. Ils allaient enlever Grim au nez et à la barbe de ses geôliers. Le retentissement de cette action serait phénoménal. Ils vaincraient.



Grim avait attendu plusieurs jours avant qu'on vienne le sortir de sa prison. Il n'avait pas vu la lumière du soleil depuis Jól et commençait à manquer de patience et de santé mentale. Faisant les cent pas dans une cellule bien trop étroite pour qu'il puisse s'allonger, il sentait la fatigue le gagner et n'avait aucune idée de l'heure qu'il était. Qu'est-ce qu'elle fichait ? Comment se faisait-il que cette idiote de Vilhelmine n'ait pas encore lancé de mission pour le sortir de son cachot troglodyte ? Ils perdaient du temps ! Une fois qu'il serait dehors, il lui dirait sa façon de penser, de façon claire et nette. Le garde devant la grille commençait à piquer du nez, adossé au mur à gauche de la porte du cachot. « Qu'est-ce que t'attends encore, Grim ? Que tes petits camarades viennent te sortir de ton trou ? T'es gardé, et ils t'ont sans doute déjà remplacé. »
Le prisonnier ne bronche pas, fait mine de n'avoir rien entendu. Ils ne l'avaient pas oublié. Ils allaient venir. Le plus tôt serait le mieux. Il y en avait certains qui allaient l'entendre gueuler, sinon.



Ils étaient en position. Ils avaient été renseignés : il y avait trois gardes, aidés du bourreau. Ou peut-être que le bourreau était aussi surveillé par les gardes, sans qu'on n'ait pensé à le lui dire. Qu'importe. Ils étaient prêts à agir. Profitant des différentes galeries, ils étaient en place. D'une part Vilhelmine et Eric Vondr, d'autre part Aska Rùn, Snorre Stivensson & Tyr Helgason. Et pour guets, Isleif -que Vilhelmine avait hésité à faire rentrer dans la combine- et Hella, la sœur du bourreau. Un groupe singulier, en somme, mais ils réussiraient, ils en étaient persuadés. Mais avant… Il fallait parvenir jusqu'à la cellule de Grim.
C'était l'heure, Vilhelmine quitta Eric Vondr, et s'avança vers le premier garde, avec l'air de la fille qui vient saluer une vieille connaissance. Le temps que le garde la reconnaisse avec ses cheveux blancs, elle l'avait déjà envoyé à terre en lui collant son poing serré dans la face. « À L'ATTAQUE ! », lança-t-elle, sans vraiment se soucier de savoir si elle avait donné l'alerte au loin. Ils devaient faire vite, les hostilités étaient lancées.
gif ©save private ryan


Dernière édition par Les Nornes le Sam 22 Fév - 3:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits : Undomiel
Ici depuis le : 27/10/2013
Messages : 65

Statut : Tisseuses du destin
Points : 152

(#) Lun 17 Fév - 19:02



Instructions
tout savoir


Félicitations ! Vous avez l'immense honneur d'être les premiers cobayes testeurs d'un nouveau mode d'animation sur Ginnungagap : le mini-event    ! En effet, le mini-event est là pour assurer la suite de l'event principal, mettre en jeu l'intrigue du forum, les alignements de vos personnages et de préparer la suite de l'intrigue. C'est donc un test important. Soyez honorés.

Ce mini-event durera du 22 février au 4 mars, jour où il sera clôturé. Il comptera 5 tours, qui arriveront tous les deux jours, et vous devrez poster UNE SEULE FOIS PAR TOUR, et ce à tous les tours. Privilégiez les réponses courtes, surtout si vous n'avez pas le temps de répondre. Il est impératif que vous répondiez à tous les tours de jeu (à moins d'empêchement IRL sérieux dont vous nous aurez avisé au préalable). Un tour manqué vous apportera directement une conséquence. De même, si le 2 mars, vous n'êtes pas en mesure de libérer Grim et de le sortir de Skuli, celui-ci restera sous les barreaux... et ça va mal aller pour vos jolies gueules Cette menace est applicable à d'autres choses : si vous jouez les grosbill, si vous jouez mal (dans le sens que vous ne faites pas avancer l'action), si vous dites des incohérences plus grosses que l'ego de Kaja, ça va mal aller.



Vous êtes réunis pour des raisons précises, selon un scénario pointu. Ces instructions sont les premières que vous allez recevoir, parce que d'autres suivront, avec les tours suivants : vos agissements vont en effet influencer la suite des événements, que ce soit pour le forum ou pour vos personnages. Il est également possible que les Nornes vous contactent en secret pour vous donner des instructions privées, que vos camarades d'event ne connaîtront pas. Ci-dessous, vos mises en situation personnelles et vos objectifs de base.

ASKA Tu n'es pas ici totalement de ton plein gré. Tu accompagnes plutôt un certain SNORRE STIVENSSON, qui tenait à être là pour cette opération, histoire d'affirmer son affiliation à la résistance. La Colère de Tyr a fait une escale tout au sud des Côtes de l'Ouest, à un endroit où un portail runique a été installé par des sang purs voyageurs. Snorre a donc décidé de venir libérer Grim, de prêter sa force physique pour défaire les gardes en place, et tu es là pour assurer ses arrières et assurer que vous allez retourner au knörr.

HELLA Tu es celle qui fait des rondes autour de l'emplacement de la cellule, pour donner l'alerte si quelqu'un qui ne devrait pas venir approche. Isleif te couvre : si tu vois quelqu'un, un signe discret et il doit s'occuper de l'éloigner, ou de l'éliminer, au choix. En cas de problème majeur impossible à contenir, tu donnes l'alerte générale qui sonnera le retrait des révoltés.

ISLEIF Tu accompagnes évidemment VILHELMINE, qui a monté toute cette opération. Il fallait quelqu'un d'autre du Munin pour la seconder, quelqu'un qu'elle savait engagé, et tu as été élu. Ta force physique sera utile aux côtés d'Hella, que tu vas couvrir dans ses rondes. Un signe de sa part et tu vas éloigner, ou éliminer, ceux qui ne devraient pas s'approcher.

TYR Tu es celui qui a contacté Snorre, évidemment, et le premier que Vilhelmine a appelé. Grim a été un beau salaud avec toi, à Jól, mais elle reconnaît un peu plus ta valeur et c'est le moment de la prouver et de montrer que tu es du bon côté. Ta force physique sera utile pour défaire les gardes en place.

ERIC Tu es là pour une raison bien précise. La cellule de Grim, en plus d'être gardée par quelques gardes, est ornée de runes. Un sang-mêlé ne peut donc pas l'ouvrir. Oh, évidemment, tes autres camarades de sang pur pourraient bien se plier à l'exercice de les déchiffrer, mais tu es le meilleur d'entre eux et c'est ton épreuve pour savoir si tu es digne de confiance.

VYRO Tu es de garde de la cellule pour la nuit, en compagnie de trois autres gais lurons. Tu dois donc protéger la cellule et soutenir tes camarades gardes contre les gueux qui sont là pour libérer Grim.

Aska, Eric et Hella, vous êtes libres, pour le moment, d'aller à visage couvert. Aska, tu décides de la chose pour Snorre, c'est à ta discrétion. Cet état de fait ne sera peut-être pas définitif, mais profitez-en pendant que vous avez le choix.



SNORRE STIVENSSON Guerrier sur la Colère de Tyr, il a été contacté par Tyr et a profité de l'escale du knörr pour venir à Skuli et participer à l'opération pour sortir Grim de sa cellule. C'est sa force physique qui sera nécessaire. Il est couvert par Aska, amie et camarade sur le langskip. Il sera joué par Aska et Tyr, selon les décisions qu'ils prendront à ce sujet.

VILHELMINE Seconde sur le Munin, elle est celle à la tête de cette opération et qui a recruté les différents éléments de l'équipe, en se fiant à son instinct, des racontars, des on-dits et un contact secret. A-t-elle fait les bons choix ? Peu lui importe, puisqu'elle sortira ce gros crétin de Grim de sa cellule, avec ou sans aide. Elle sera jouée par les Nornes.
Votre recrutement a été fait dans cet ordre : Isleif, Tyr, Snorre (qui a apporté Aska avec lui), Hella, Eric.

GARDES Au nombre de trois, ces guerriers de sang pur surveillent la cellule du chef de la rébellion, au cas où des rebelles auraient l'idée saugrenue de venir le sauver. En cas de problèmes, ils doivent sonner l'alerte dès que possible pour que d'autres renforts viennent les aider. Si le chef de Skuli semble avoir une certaine confiance en son bourreau, il a tout de même préféré lui donner quelques camarades. Les soupçons sur les sang-mêlés sont généralisés, après tout. Ceux-ci sont armés de haches, portent tous un poignard et sont formés à se battre. N'oubliez pas qu'ils sont sorciers et qu'ils contrôlent leur magie. Ceux-ci seront joués par les Nornes.



On ne se repose pas : c'est le temps de défoncer du garde, mes chers ! Pour le moment Isleif et Hella sont en paix, mais ils doivent néanmoins monter la garde, au cas où les bruits de baston deviennent trop audibles.
Vous n'avez pas besoin de lancer de dé pour savoir si votre attaque fonctionne, on se fie à votre jugement. Si vous voulez les tuer, sachez qu'ils ne mourront pas à ce premier tour, alors attaquez-les, mais ne les tuez pas (pour le moment, en tous cas).
Votre but est de faire accéder Eric à la cellule de Grim, donc que le garde devant la porte ne soit pas un obstacle, ou une menace, pour lui. Votre Vondr pas boiteux n'est pas un combattant, et il n'est pas là pour ça de toute façon, alors protégez-le et amenez-le là. Si vous réussissez, la suite pourrait être en votre faveur.

Cette carte (nous sommes des artistes Paint) illustre votre situation actuelle. Le trajet en vert est celui qu'Hella effectue. Où est Isleif se situe le chemin le plus fréquemment gardé ; celui tout à gauche, près d'Aska, mène vers les habitations et est à peu près désert à cette heure. Le trait rouge représente la porte gravée de runes derrière laquelle se trouve Grim. À noter que vous êtes sous terre, dans une galerie où la cellule a été spécialement aménagée pour l'occasion, donc dans la roche et la pierre, et ça résonne vachement.

Vous avez jusqu'au 24 février, 20 heures HFr/14 heures HQc, pour poster votre message de ce tour.
gif ©️save private ryan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : regenbogen (mais appelez-moi Lu en cas plutôt)
Crédits : gentle hart
Avatar : Richard Madden
Ici depuis le : 08/12/2013
Messages : 92

Âge du personnage : trente-trois ans.
Ascendance : sang-pur (d'une famille tellement insignifiante que plusieurs ont des doutes, mais pourtant si, promis.)
Statut : draconnier, payeur de tournées dans les tavernes du Sviar. Mais pour gagner des sous, chasseur et commerçant de trucs qu'on trouve dans les montagnes.
Particularités : ◘ la révolution, c'est le bien (enfin les dragons aussi) ◘ Il parle Fourchelang mais garde ça pour lui la plupart du temps.
Dédoublement de personnalité : l'indienne ♥
Points : 176

Feuille de personnage
LOCALISATION : Sviar - Skuli
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Dim 23 Fév - 18:16

Délivrer ce gros soiffard de Grimm aussi malin qu'un Vif-Höd, tout ça pour prouver son appartenance à une cause à laquelle il était pourtant entièrement absolument pleinement acquis. Tyr s'en serait cogné la tête contre les murs, s'il ne s'était pas préalablement forcé à la remplir de grands idéaux, lorsque Vilhelmine l'avait sommé de se joindre à eux. On ne pouvait pas emprisonner quelqu'un aussi arbitrairement. Après le massacre de Jòl, les sangs-purs ne pouvaient pas se sentir en sécurité simplement en enfermant au hasard quelques têtes mêlées. Oui, Jòl avait été un massacre. Oui, Tyr aurait aimé revenir en arrière et procéder différemment. Mais au point où les choses en étaient, il fallait continuer, où ils prendraient leur avantage. Quel avantage ? Grelottant devant le souterrain, Tyr jetait des regards furtifs à Snorre et à Aska. Aucun indice d'un quelconque avantage du côté des sangs-mêlés. Il avait été obligé de circuler dans Skuli avec un capuchon sur la tête pour ne pas risquer de se faire interpeller et de compromettre la mission. Il avait même refusé une bière d'un compagnon qui l'avait hélé à La Rose de Fer. Et si le compagnon n'avait pas déjà été salement imbibé, il aurait peut-être saisi qu'il y avait anguille sous roche. Car se balader sans alcool dans le sang, à cette-heure, c'était tout bonnement indécent.

Vilhelmine venait de s'engager dans le souterrain. C'était maintenant. Le moment fatidique. Contre toutes attentes, alors qu'il se croyait paralysé par l'absurdité de la situation et par son agacement, le cri de Vilhelmine lui insuffla une énergie nouvelle. Il serra les poings, sentit son coeur brûler dans sa poitrine. La révolution. Il l'avait rêvée, désirée, appelée de tous ses voeux. Il avait galvanisé à tant de diverses occasions ses compatriotes vers ce but ultime. Et le cri de Vilhelmine faisait soudain écho à tous ces espoirs endormis. Ils s’y étaient pris n’importe comment, mais ils l’avaient fait. Grimm avait lancé la Révolution. Et pour cela, il méritait d’être libéré, et plus vite que ça. Tyr fit un signe à ses compagnons. Snorre. Il était heureux de l’avoir à ses côtés. Ensembles, ils étaient invincibles. Tout simplement. Aska. Il se forçait à ne pas craindre pour elle, se remémorait qu’elle était certainement autant si ce n’est plus efficace que lui dans un affrontement contre des sangs-purs passés par Durmstrang.  Mais il ne put s’empêcher de lancer brièvement : “On y va, protégez-vous !”, un cri qui aurait du s’adresser à la cantonade mais vu le regard dirigé sur son amie, Aska le prendrait probablement pour elle, et elle n’aurait pas tort.

Il courut donc vers le souterrain, rabattant son capuchon sur ses épaules pour ne pas être gêné. Trois gardes, ainsi que le bourreau. Ils avaient été bien informés. L’un deux gisait déjà à terre, du sang éclaboussant son visage, mais Tyr eut le temps de le voir agripper la cheville de Vilhelmine. Il fit signe à Snorre de dépasser les deux en train de s’affronter, et ils coururent vers les 3 autres hommes de faction devant la porte. Tyr brandit l’épée qu’il avait apporté avec lui. Du Fer du Sviar. Il savait qu’il pouvait compter sur elle. Et sur ses poings, qu’il serrait soudain si fort que les jointures de ses doigts en blanchissaient. Il voulut balancer un coup sur un des deux gardes, mais celui-ci n’était plus aussi somnolent que quelques secondes auparavant. “Recule !” hurla-t-il en étendant sa main ouverte vers Tyr à quelques centimètres de lui. Par Njord, les fesses dans la terre déjà ! Tyr s’était pris le sort du sang-pur en plein corps et se retrouvait de nouveaux aux côtés de Vilhelmine. Snorre lui aurait sûrement bien lancé une remarque, mais ce n’était pas le moment. Son ami avait profité de inattention du garde en question pour l’attaquer à son tour, lui plantant un coup d’épée dans l’épaule qui le fit violemment reculer. Tyr se rua derrière Snorre, fonçant sur le bourreau de Skuli. Ce n’était pas un sang-mêlé lui ? Le bouclé s’occuperait plus tard de maugréer qu’il était tout à fait capable de s’occuper des sangs-purs, que ce n’était pas la peine de lui laisser le sang-mêlé. En attendant, mieux valait être rationnel : “Aska fonce !” Ils lui avaient laissé la voie libre jusqu’au dernier garde. Tyr jeta un rapide coup d’oeil. Le dernier semblait encore plus monstrueux que les deux réunis. Faîtes qu’Aska s’en sorte sans une égratignure.  “Alors, à la solde des puissants ?” Sur cette réplique fameuse, il enfonça son poing dans le nez de Vyro, et tenta de le rouer suffisamment de coups pour le faire trébucher, l’excitation masquant quelques instants sa propre douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GAGNANTE SKULI • Décapiter pour gagner des points, c'est mon métier

Pseudo : Evy/Lola
Crédits : dirty soul | c a s s o u
Avatar : Kaya Scodelario
Ici depuis le : 19/11/2013
Messages : 207

Âge du personnage : Vingt-et-une sordides années
Ascendance : Sang-Mêlée
Statut : Femme au foyer
Particularités : Mariée à Herluf • Relation incestueuse avec son frère malgré elle • Magie dangereuse car reliée à ses émotions, incontrôlable • A envoyé les Nornes se faire foutre •
Dédoublement de personnalité : Rhaegar le Conquérant /o
Points : 71

(#) Lun 24 Fév - 1:34


Hella avait l’impression de glisser au lieu de marcher. Pas un bruit ne venait troubler le silence lourd dans la galerie. En repassant près d’Isleif, elle secoua légèrement la tête pour signaler qu’il n’y avait aucun danger. Vilhelmine était venue la chercher  il y avait de cela quelques temps, et elle se voyait embarquée dans une mission révolutionnaire. Tout Skuli était en ébullition, et la sang-mêlée était bien consciente des enjeux de leur opération. S’ils ne réussissaient pas, les puissants n’auraient aucune pitié pour eux. Ils garderaient peut-être Vilhelmine et ceux qui étaient plus hauts qu’elle dans la hiérarchie, mais ils exécuteraient la sœur du bourreau sans aucune hésitation. Mais au fond, elle s’en fichait pas mal.

Au début franchement perplexe par rapport aux méthodes employées par les révolutionnaires à Jòl, elle avait rapidement rejoint leur cause, dans le secret le plus total. Vyro, qui était gardien de la cellule de Grim, ne soupçonnait pas une seule seconde que sa sœur était mêlée à tout cela. Surtout après qu’il ait bien failli se faire dévorer par les margyrs, la pilule passerait comme un knörr dans une serrure rouillée.

Cependant, elle ne pouvait pas se permettre de penser à cela maintenant. Trop occupée à courir partout, complètement drapée dans sa cape, de façon à ce que son visage soit caché, elle rejoignait une à une les différentes entrées de la galerie pour vérifier que personne n’arrivait. Elle intercepta un bref coup d’œil de Vilhelmine avant que celle-ci ne donne l’assaut. En deux secondes, la moitié des combattants étaient déjà partis à l’assaut des gardes. Hella ne regarda pas le combat, concentrée sur son guet, la main serrée sur le fourreau de son épée qu’elle emportait désormais partout. Un léger bruit derrière elle attira son attention, et elle fit volte face. Deux gardes, alarmés par le raffût, accouraient dans leur direction. Elle rejoignit Isleif en un quart de seconde, et pointa du doigt les nouveaux arrivants derrière lui.

Un craquement sinistre se fit entendre dans la galerie, ainsi qu’un grognement de douleur qu’elle connaissait par cœur. Vyro. Elle ne savait pas combien de temps elle pouvait rester dans l’ombre, sur le côté, en acceptant qu’il soit dans le camp adverse. Elle ne les laisserait pas l’amocher, ils devaient le savoir. Et pourtant, le but était qu’il continue d’ignorer son implication pour pouvoir rester utile plus tard. Sa demi seconde de déconcentration fut assez pour se rendre compte que les gardes, de près, faisait trois têtes de plus qu’Isleif. Elle resta en retrait, attendant de voir s’il avait besoin d’aide, les autres étant tous partis à l’assaut. Mais bordel, à la base elle peignait des saloperies de poteries, comment elle en était arrivée là.


Lights will guide you home
When you try your best but you don't succeed. When you get what you want but not what you need. When you feel so tired but you can't sleep; stuck in reverse. When the tears come streaming down your face. When you lose something you can't replace. When you love someone but it goes to waste. Could it be worse?
 fix you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : arkenstone.
Crédits : shiya.
Avatar : ben barnes.
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 304

Âge du personnage : vingt-neuf ans.
Ascendance : sang-pur.
Statut : fabricant de bâtons de magie en apprentissage.
Particularités : eric possède un bâton de magie dont il est plutôt fier. il est aussi passionné par les runes et l'histoire.
Dédoublement de personnalité : la blondasse russe.
Points : 35

Feuille de personnage
LOCALISATION : skuli ou vik margygr
JE COMPÉTITIONNE POUR : skuli
INVENTAIRE :

(#) Lun 24 Fév - 9:46

Libérer Grim. Tu saisissais l'idée, mais quelque part, elle t'échappait aussi. Quelques personnes - probablement tout Skuli, en fait - savaient que tu étais rallié à la cause des sang-mêlés. Pour toi, ils méritaient les mêmes droits que tous, et tu avais du mal à comprendre qu'il en soit autrement. Pourtant, tu avais vu ce qui s'était passé à Jöl. Tu l'avais vu de tes propres yeux, avait prit quelques coups même, t'étais battu, comme si tu étais un vrai viking - Attends un peu qu'Asta entende parler de ça, elle n'en reviendra pas ! Tu avais vu le sang, entendu les cris, assisté aux massacres. Et pourtant, tu étais là, dans les cachots, à prendre part à une mission de libération de la cause principale de ce massacre. Tu avais vraiment du mal à t'y faire. Mais tes talents avaient étés requis, et tu avais accepté d'aider, pour le bien de la cause. Peut-être un moyen de prouver ton appartenance, aussi.

Tu ne connais pas tous ceux qui sont avec toi. Tu les as déjà vu, certes, mais à part Hella et peut-être Tyr, tu sais à peine mettre un nom sur leur visage. Vilhelmine, tu connais aussi, vu que c'est elle qui t'a contacté. Accroupi dans la pénombre, te la regarde s'éloigner pour lancer l'attaque. Hella te passe devant, continuant sa ronde. Tu te demandes un instant si tu n'aurais pas du réviser quelques unes des runes de protection avant de partir, pour la forme. Tu réfléchis un peu, puis ris, intérieurement. Qu'est ce que ça aurait bien pu changer ? Tu connais toutes les runes sur le bout des doigts, c'est d'ailleurs pour ça que tu as été recruté pour cette opération, non ? Tu entends quelques bruits de lutte étouffés, et t'étonnes que le cri de Vilhelmine n'ait pas alerté d'autres gardes. Ou pas. Il est bien tard après tout, ils doivent tous être déjà assez alcoolisés.

Tu te relèves et fais quelques pas en avant, dans la direction de la bataille. Capuchon sur la tête - même si tu sais qu'il ne te servira plus à grand chose lorsque tu auras sorti ton bâton de magie; qui d'autre que les Vondr en possède, après tout ? - tu t'avances dans l'ombre, restant à une bonne distance du conflit. Tu vois Snorre planter son épée dans l'épaule dans l'un des gardes pendant que Tyr se charge de redessiner le visage du bourreau à son gout. Un coup d'oeil en arrière de la part de Snorre et il manque de se faire arracher la tête par le garde. Rapide, tu sors ton bâton de magie. « Tombe. » Le garde tombe à la renverse et se cogne la tête contre le mur, le rendant inconscient. Ce n'était pas ta place de te battre, mais si tu pouvais éviter une nouvelle effusion de sang, ça t'arrangerait pas mal, quand même. Tu remontes ton bâton de magie dans ta manche et attends que Vilhelmine fasse un nouveau geste. C'est elle ta guide, après tout.



« VONDR ET PAS BOITEUX »
Eric : Vondr, sexy, intelligent. Le total package.
en édition limitée 




& je shipe aussi nigeria, parce que c'est la vie.
ET SILJAVEN. SILJAVEN FOREVER. PARCE QUE SILJAVEN SAIT TOUT SUR TOUT.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits : Barda.
Avatar : Jamie Bell.
Ici depuis le : 02/02/2014
Messages : 121

Âge du personnage : Vingt-six ans.
Ascendance : Sang-mêlé.
Statut : Navigateur du Munin, et petit révolté du Bounty (p'tit con, quoi).
Dédoublement de personnalité : Fënyr Viggrinirr, le dépressif.
Points : 150

Feuille de personnage
LOCALISATION :
JE COMPÉTITIONNE POUR :
INVENTAIRE :

(#) Lun 24 Fév - 10:53

C'est une idée qu'il veut voir ravalée dans sa gorge - étouffée, asphyxiée, battue jusqu'à la mort pour ne jamais la voir renaître. Une absurde tentative pour un absurde dessein. Depuis Jól, il se cache de son inévitable ; la simple résultante, le simple effet, de la cause qu'il a semée, jadis. C'est un temps proche, un temps de guerre, et de massacres, qu'il voit encore défiler sous ses yeux, avec cet œil de spectateur meurtri. Mais il est là, maintenant, pour accomplir la juste finition de ses crimes d'antan et ça n'a rien d'une reddition ou d'un quelque repentir.

Depuis sa sombre cavité, le mêlé scrute Hella, le regard évasif. Elle est sa tour, son guet, et, s'il doit se montrer attentif aux gestes qu'elle lui fait, aux signes qu'elle lui donne, il en est encore à devoir décider si elle est son alliée ou son geôlier. Vilhelmine l'en a affligé, sans un mot, sans une explication, et lui voit bien comme la gamine n'est pas à ce qu'elle fait. Ses yeux se plissent aux craquements et aux coups. Elle n'a aucune coutume du combat, et il est presque certain d'avoir une vue plus acérée que la sienne. Ce regroupement est une vaste plaisanterie. La moitié n'est pas là de bon gré. L'autre n'aura probablement pas la force de finir ce qui a été entamé. Isleif se renfrogne, cherche encore la garde de son couteau, là, à sa ceinture, et prête son ouïe aux combats perdus dans le souterrain parallèle.

Il ne dit rien quand Hella va pour se rapprocher ; il a déjà compris. La capuche qui lui prend le visage glisse un peu sur l'arrière de son crâne. Il fait signe à sa comparse de reculer plus loin, plus près des combats, et demeure dans l'obscurité de sa cachette jusqu'au moment propice. Il ne tuera pas. Cette fois. Il ne tuera pas. Mais s'il s'agit de blesser, là, il ne s'est fait aucune promesse.
Les deux gardes passent au trot, devant lui. L'un d'eux l'avise, sur son passage, mais sa vélocité ne fait que retarder son alerte. Trop tard. Isleif plante déjà son pied dans l'abdomen, et la force du colosse ne le précipite que plus vite vers le sol. La garde du couteau s'abat sur le visage, et il arrache l'épée que l'assailli s'efforce de retenir. Elle fend l'air, et s'enfonce à travers les tissus et la terre. Il ne restera pas piégé, mais cette immobilité joue pour le temps qu'il manque au sang-mêlé. C'est, dès lors, assez fait pour se jeter sur l'autre, déjà à la portée d'Hella. Or, et puisqu'il ne veut pas le tuer, il n'a d'autre choix que de l'attraper au revers, les coudes dans le dos et les mains pour chercher la trachée. Alors, et à défaut d'une taille conquérante, il referme son avant-bras sur la gorge et presse pour autant qu'il le peut. Ce sera long. Ce sera difficile, et il faudra encore trouver l'exact moment entre la perte de conscience et la mort par suffocation. Les détails ne l'intéressent pas tandis que le garde le bascule par l'avant, le corps passant au-dessus de l'épaule, pour se vautrer sur le sol dans un bruit sourd. Est-ce un os, cela ? Ah, ce craquement odieux ? C'est plutôt la lame que, dans sa chute, Isleif a planté dans la cuisse de l'ennemi et qui s'est volontiers frayé son horrible passage jusqu'à l'aube du genou. Le cri qui s'arrache de la gorge vaudrait bien l'armada du jarl, mais c'est, tout aussi froid, que l'assassin l'arrête, le couteau repris de la plaie, pour s'enfoncer dans la gorge. Tu ne tueras point. Sauf si.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Silverthorn.
Crédits : avatar : castamere rains | signature : wild heart & tumblr
Avatar : Jessica de Gouw
Ici depuis le : 21/12/2013
Messages : 112

Âge du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-pur
Statut : Skjaldmö sur la Colére de Tyr
Particularités : Gaëlle par sa mère ● Brute épaisse ● Tient mieux l'alcool que la plupart de la gente féminine (sang écossais oblige) ● Narcoleptique.
Dédoublement de personnalité : La Rogue Viking (Sigrid) & La lycanthrope (Brunhild)
Points : 112

Feuille de personnage
LOCALISATION : Skuli
JE COMPÉTITIONNE POUR : Dürmstrang !
INVENTAIRE :

(#) Lun 24 Fév - 11:15

« Où tu vas ? » «  Prendre l'air, je rentrerais pas tard. » Siegfried avait détourné son regard de l'aînée en haussant les épaules pour revenir sur l'épée qu'il était en train d'aiguiser sans en demander plus. C'est que le mensonge n'avait d'habitude pas sa place entre les deux survivants de la fratrie, ni au sein de la bande mais si Aska refusait d'être laissée de côté par Tyr et Snorre de peur de les perdre, la shieldmaiden refusait  tout autant à faire courir à son cadet un tel risque. Suite aux événements de Jól, le gamin n'avait pas clairement exprimé sa position et Aska avait tenu à taire la sienne tout aussi indécise pour ne pas influencer son choix. Comme elle, il ne cautionnait pas la violence dans la lutte pour l'égalité des sangs et regrettait que les mêlés en soit arrivé là pour pouvoir se faire entendre mais l'oppression de cette minorité n'avait que trop durée. Siegfried n'avait pas soulevé le fait qu'une promenade nocturne ne nécessitait pas d'être armée jusqu'au dent et pourtant Aska l'était. Une lourde hache était accrochée dans son dos, une épée courte à sa taille à laquelle tenaient compagnie deux poignards tandis qu'un dernier, mieux équilibré pour le lancer pendait dans un fourreau à sa droite.
C'était bien le minimum pour libérer Grim tant il devait être bien gardé. Libérer Grim. Elle avait envie de se cogner la tête contre le mur de la galerie. Cette pourriture qui avait mis Jól a feu et à sang, libéré. Lorsque Tyr et Snorre l'avaient prise à part pour la mettre au courant de la mission que leur avait confié la sang-mêlée aux cheveux diaphanes, Vihelmine, elle les avait un temps considérés sans rien dire avant de pousser une gueulante, entrant dans une fureur digne d'un lycanthrope. Ce n'était pas le visage qu'ils voulaient pour la révolution, pas les méthodes qui devaient être employées, mais les deux hommes étaient restés inflexibles tous les deux désireux de montrer aux mêlés leur soutien à la révolution. Aska en aurait pleuré de frustration mais elle s'était contentée de soulever la table qu'ils y avaient entre eux en poussant un cri de rage.

C'était avec, ou sans elle. Sa présence dans les galeries, le visage néanmoins couvert d'un tissu jusqu'au nez, traduisait sa décision. Elle n'avait été mis au courant de  l'identité des autres protagonistes que sur le chemin qui les menait, elle et Snorre, vers la  cellule de Grim alors que Tyr avait pris une autre itinéraire pour ne pas éveiller les soupçons.  Deux noms lui arrachèrent un grognement :  ceux des frères respectifs de Daven Vondr et d'Aesa, Le premier parce qu'embrigader le frère d'un voyant ne lui paraissait pas être l'idée du siècle, le second parce qu'elle avait l'impression de trahir sa protégée en aidant à libérer Grim alors qu'elle encourageait la gamine à fédérer les sang-mêlés autour d'un accès pacifiste à la liberté. Elle allait la tuer et elle aurait sans doute raison.

Le cri de Vihelmine chassa le reste de ses regrets pour la pousser faire ceux pour quoi elle était née : Le combat. Tyr cria un truc sur le fait de se protéger, mais Aska déjà concentrée sur la combat qu'elle aurait à livrer l'entendit à peine. Vihelmine au prise avec le premier garde, le calcul fut vite fait. Trois gardes restants, un chacun. Les hommes prirent d'assaut les deux premiers et lui laissèrent le dernier. « Aska fonce !  ».  Coup d'oeil vers le dernier garde, une montagne. Et prévenue, la montagne, elle pouvait toujours courir pour l'effet de surprise. « Ramènes toi Vondr, je m'occupe du garde et tu t'occupes de la porte. ». Si elle pouvait distraire assez longtemps le colosse pour le laisser à un Grim libre qui devait avoir son gabarit se serrait avec grande joie vu qu'elle n'était pas du genre à prendre le trésor sans voir le draugr. Une chose était sûre, sa vitesse et son agilité lui serrait bien plus utile que sa force. Fonçant vers le garde l'épée au clair, Aska le laissa armer son coup avant de changer d'appui sur sa course avant l'impact, déséquilibrant le garde et lui permettant de le dépasser. Pivotant, elle arma son bras pour lui lacérer le dos mais l'épée à travers le tissu rencontra une cotte de maille. Prévisible. Un coup de pied tenta d'expédier le molosse à terre mais il ne fit que le pousser contre le mur sans pour autant lui faire perdre l’équilibre. Au moins si Eric était suffisamment vif, il profiterait du face à face pour gagner la porte. Revenant à l'attaque, le poing d'Aska heurta l'angle de la mandibule du géant en espérant que l'impact de la tête du garde contre le mur de la galerie suffirait à l’assommer. Si Aska n'avait pas lancé de poignard, c'était parce qu'elle hésitait encore à planter Grim un de ses jours avec plutôt qu'un garde.


- Flùir na h-Alba -
The hills are bare now And autumn leaves lie thick and still O'er land that is lost now Which those so dearly held That stood against him


Chevalier Cardigan  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Gane
Crédits : @ Arté (♥)
Avatar : Iwan Rheon as Ramsay Bolton
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 279

Âge du personnage : Vingt cinq longs hivers gelés.
Ascendance : Sang-mêlé
Statut : Bourreau, authentique et unique.
Particularités : Bourreau cruel et sans pitié ♣️ Sang-mêlé ♣️ Casse des objets lorsqu'il devient enragé ♣️ Ne sort jamais sans arme ♣️ Considère sa soeur Hella comme sa propriété ♣️ Pratique l'inceste comme le lancer de hache ♣️ Tueur sans remords ♣️ Responsable de la disparition de son père ♣️ Ne fait pas confiance aux grandes familles ♣️ Travaille pour la famille Heill ♣️ Vend ses talents au plus offrant ♣️ N'aime pas les portails magiques ♣️ Voyage énormément ♣️ Forge des armes de qualité ♣️ Est parfois accompagné d'une meute de chien ...
Points : 125

Feuille de personnage
LOCALISATION : Wends
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Lun 24 Fév - 19:53

La nuit était calme et éternelle, dans les galeries souterraines de Skuli. Nulle étoile ne scintillait au plafond sans vie de ces corridors éventés. Comme toujours lorsqu'il y prêtait attention, Vyro sentait l'habituel et léger courant d'air effleurer sa nuque. Il n'avait jamais vraiment aimé se retrouvé coincé dans ces sombres tunnels, vaguement claustrophobe quand il s'agissait d'endroit fermé et d'absence de voûte céleste. Vyro venait des îles glacées, là où les étoiles brillaient plus fort que la neige en plein soleil, où les cieux s'étendaient à l'infini. Il n'avait jamais été fait pour supporter la ville souterraine.

Pourtant, le Jarl l'avait placé là dans l'espoir qu'il puisse protéger le responsable de la révolte qui avait manqué de faire flamber tout Skuli. Un dénommé Grim, que Vyro avait torturé jusqu'à ne plus savoir quoi en faire et qui refusait pourtant de parler. Vyro devait admettre qu'une partie de lui admirait le bonhomme. Personne n'avait résisté ainsi à ses petits jeux, il était le premier. Force lui était de reconnaître qu'il avait du courage, ce révolté. Mais il était bien trop important pour que Vyro puisse s'adonner à d'autres plaisirs de la sorte. Jarl voulait des informations et le bourreau savait pertinemment qu'à moins d'être Hel, on n'obtenait pas de renseignement d'un cadavre. Grim était donc emprisonné dans une des cellules souterraines de Skuli et, flanqué d'une petite armée de trois gardes, Vyro montait la garde.

Un changement d'ambiance lui fit serrer les doigts autour du manche de sa hache. Quelque chose n'allait pas. Le calme paisible et tranquille de la nuit venait de se muer, en l'espace d'une seconde, en un silence étouffant et lourd, de ceux qui précèdent les tempêtes. Lorsqu'un cri de guerre résonna en écho contre les parois de la galerie, il sut qu'il était déjà trop tard.
Il n'eut que le temps de voir un homme voltiger dans les airs pour mordre la poussière avant de voir un des gardes les plus proches de lui se faire attaquer. Le soldat révolté s'était relevé et fonçait droit sur lui, le temps qu'il lève sa hache un craquement sonore résonnait dans tout son crâne tandis qu'une sale douleur implosa au milieu de son visage. « Alors, à la solde des puissants ? » Réagissant à l'instinct, Vyro tourna son arme pour enfoncer le manche de cette dernier dans le sternum de son assaillant, hurlant de rage et de douleur mêlée. Trop, c'était trop. D'abord il avait été balancé à dans flotte glaciale au milieu des vipères sirènes sanguinaires, Osbern avait manqué de le tuer en lui envoyant une masse sur le crâne et à peine sorti de là il avait du trouver un moyen d'empêcher Skuli d'être réduite en cendre ... mais ensuite, on lui avait interdit de tuer le responsable et pire encore, on l'avait nommé capitaine de la garde de surveillance ... et voilà qu'un vif-höd à bouclette lui pétait le nez dans une attaque éclair !

Fou furieux, il reprit instantanément du poil de la bête et hurla « PAR LE CUL DE LOKI, LA BARBE D'ODIN ET LA HACHE DE HEL ! » Ce juron retentissant se répercuta à l'infini dans les galeries et hors de lui, Vyro utilisa sa main valide pour rendre le coup, allant écraser son poing en plein milieu du visage de son agresseur. La logique lui aurait ordonné de protéger la cellule avant toute chose mais Vyro n'avait jamais vraiment été sensible à la logique, encore moins avec le nez en sang et une bagarre face à lui ...



The rains of castamere


And who are you, the proud lord said, that I must bow so low ? Only a cat of a different coat, that's all the truth I know. In a coat of gold or a coat of red, a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. And so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear. ...


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits : Undomiel
Ici depuis le : 27/10/2013
Messages : 65

Statut : Tisseuses du destin
Points : 152

(#) Lun 24 Fév - 21:49



Opération


"Rescue Grim"

Góa (22 février 1296)


Ce crétin allait la lâcher ! Vilhelmine secoua la jambe, jusqu'à ce que l'autre la lâche, aidée subitement par Snorre, qui venait de foutre un coup d'épée dans l'épaule de l'autre. Elle le remercia d'un regard appréciateur, avant de se lancer à la suite du Vondr. Chose avortée quand elle entendit le garde au sol lâcher un « ON TENTE DE LIBÉR- » Elle se jeta sr lui, se roulant dans son sang, et plaqua violemment sa main sur sa bouche. Grimaçant quand il la mordit, mais tenant sa prise, alors qu'il se débattait avec violence. « Faites-les taire ! » Son cri à elle avait bien moins de chances d'alerter les gardes, habitués à ce que des buveurs s'engueulent à qui mieux mieux à cette heure, que les cris de gorets de leurs collègues... La main toujours plaquée sur la bouche de l'homme, Vilhelmine le tira plus profondément dans la galerie où était enfermé Grim, histoire de rester hors de vue des passants. Le plus possible.



Bon sang, le sol vacillait vachement sous ses pieds... il aurait peut-être dû accepter l'offre d'Ina, ou Ida, de rentrer avec elle, plutôt que de retourner chez lui... mais Ida-Ina n'était pas vraiment son genre, même après avoir bu tant d'öl. Tout son corps se frottait sur le mur, au fur et à mesure qu'il cheminait dans le tunnel l'emmenant aux habitations. Dans les lueurs des torches, il aperçut deux silhouettes, pas bien grandes les silhouettes. Karl plissa les yeux, tentant de mieux les voir, et arriva à peu près à leur hauteur. Ha tiens, il y en avait un autre au sol ! « C'que ça fait, trop d'öl. C'gentil de l'aider. » À ceci près qu'ils n'étaient pas en train d'aider l'homme au sol... mais ça, il ne le savait pas. Pas encore.



ASKA Le garde contre lequel tu te bats est plutôt costaud. Des trois, il est le plus grand et le plus belliqueux. Normal qu'il soit devant la porte, après tout. Il va donc se défendre jusqu'au bout et tente d'ailleurs de t'étrangler, d'une main, l'autre cherchant son poignard pour mieux t'égorger.

ERIC Avec l'aide subtile (et involontaire) de Vyro et celle d'Aska, qui s'est jetée au devant du danger, le chemin jusqu'à la cellule est plus ou moins libre. Tu t'y rends sans attendre pour y déchiffrer les runes de la porte. Il est possible que tu te prennes des coups perdus du garde occupé avec Aska. Il n'hésitera pas à te blesser, s'il en a l'occasion.

ISLEIF ET HELLA La mort du garde n'est pas un gros problème, ni le garde cloué au sol... par contre, le soûlon qui se dirige vers vous en est un. Il n'est pas nécessaire de le tuer, après tout, il n'est pas de la garde de Skuli, mais il peut potentiellement vous nuire. Et s'il donnait l'alerte ? Vous décidez ensembles de sa réaction, de vos actions : vous pouvez tenter de l'apaiser, de l'entraîner plus loin, ou de le réduire au silence de façon drastique.

TYR ET VYRO Continuez de vous battre gentiment, vous faites bien cela.



SNORRE STIVENSSON Si Eric a crû assommer le garde touché par son sort, celui-ci n'a été que momentanément étourdi et a réussi à planter son poignard dans le mollet d'un Snorre qui voulait venir en aide à un de ses camarades Il est donc aux prises avec ce garde et ne peut pour l'instant aider Tyr, ou Aska. Il sera toujours joué par ceux-ci.

VILHELMINE Le premier garde se révèle tenace, mais surtout trop bruyant. Elle vous somme donc de, si vous pouvez, tuer ces infâmes, ou au moins les réduire au silence d'un sort efficace. Vous êtes des sang purs, par Hel, faites-les taire, qu'ils ne sonnent pas plus l'alarme ! Elle est toujours jouée par les maîtres de jeu.



Voici la nouvelle carte de vos positions : si celle-ci n'est pas exacte, merci de le signaler dans le sujet de flood de l'event.

Vous avez jusqu'au 26 février, 20 heures HFr/14 heures HQc, pour poster votre message de ce tour.
gif ©save private ryan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Gane
Crédits : @ Arté (♥)
Avatar : Iwan Rheon as Ramsay Bolton
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 279

Âge du personnage : Vingt cinq longs hivers gelés.
Ascendance : Sang-mêlé
Statut : Bourreau, authentique et unique.
Particularités : Bourreau cruel et sans pitié ♣️ Sang-mêlé ♣️ Casse des objets lorsqu'il devient enragé ♣️ Ne sort jamais sans arme ♣️ Considère sa soeur Hella comme sa propriété ♣️ Pratique l'inceste comme le lancer de hache ♣️ Tueur sans remords ♣️ Responsable de la disparition de son père ♣️ Ne fait pas confiance aux grandes familles ♣️ Travaille pour la famille Heill ♣️ Vend ses talents au plus offrant ♣️ N'aime pas les portails magiques ♣️ Voyage énormément ♣️ Forge des armes de qualité ♣️ Est parfois accompagné d'une meute de chien ...
Points : 125

Feuille de personnage
LOCALISATION : Wends
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Lun 24 Fév - 22:05

Son adversaire avait un détail physique perturbant. Des bouclettes brunes qui voltigeaient à chaque coup reçu ... Mais Vyro n'en menait pas si large que ça, en réalité. Les coups du bouclé dénotaient une force traître et brute. Non loin de lui, un garde se battait avec son propre adversaire, il pouvait entendre la lutte lorsque la sienne retombait légèrement. Dans une manœuvre osée pour tenter de prendre le dessus, Vyro se retrouva face à la cellule de Grim, qui se trouvait auparavant derrière lui. « MAUDITS VIF-HÖDS ! Mais où est Osbern quand on a besoin de lui, par Loki ! » Un individu se penchait sur les runes de la cellule. Il aurait bien eu besoin de son allié blond qui brandissait des masses comme de vulgaires jouets pour enfant. L'ombre semblait vouloir déchiffrer les runes qui protégeaient la cellule. Il ne voyait pas de qui il s'agissait mais rien que la présence de cette silhouette près de la prison de Grim ne laissait vraiment rien présager de bon. Il fallait qu'il agisse.

D'un violent coup de poing, Vyro se débrouilla pour éloigner assez son adversaire pour lui échapper et courir droit sur l'ennemi qui menaçait de libérer son prisonnier. Il n'était pas question que Grim lui échappe sous sa surveillance. Au passage, il avisa un garde qui s'approchait d'une silhouette féminine mais il leur passa devant en courant, bousculant la fille au passage pour permettre à son coéquipier de s'en rapprocher mais ne déviant pas de sa course, sautant sur l'ennemi principal, le plus dangereux. « Je te tiens, maudit braell. » Entre ses gardes qui se débrouillaient avec leurs propres assaillants et le type à bouclette qui ne manquerait pas de revenir à la charge, Vyro commençait à se sentir un peu en infériorité dans cette attaque.

Dans un bruit sourd, Vyro se laissa tomber sur la silhouette, la faisant tomber au pied de la cellule de Grim en essayant de dégager une arme pour tenir sa proie en joue. Il n'était pas question que Grim soit libéré.



The rains of castamere


And who are you, the proud lord said, that I must bow so low ? Only a cat of a different coat, that's all the truth I know. In a coat of gold or a coat of red, a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. And so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear. ...


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits : Barda.
Avatar : Jamie Bell.
Ici depuis le : 02/02/2014
Messages : 121

Âge du personnage : Vingt-six ans.
Ascendance : Sang-mêlé.
Statut : Navigateur du Munin, et petit révolté du Bounty (p'tit con, quoi).
Dédoublement de personnalité : Fënyr Viggrinirr, le dépressif.
Points : 150

Feuille de personnage
LOCALISATION :
JE COMPÉTITIONNE POUR :
INVENTAIRE :

(#) Mar 25 Fév - 13:12

Le misérable est à ses pieds, dans cette position absurde qui ridiculise toute une vie ; aucun honneur non plus dans cette gorge, éviscérée, qui recrache, par spasmes, un peu de son sang sur le sol. Isleif le foule au pied, un regard absent pour Hella - c'est de la culpabilité qu'il dissimule, là, derrière le silence. « Il faut l'enlever de là. » Il murmure, à peine, comme pour lui-même, tant il sait bien que la gamine sera toute incapable de traîner le géant. Quand même s'y mettraient-ils ensemble qu'ils perdraient un grand temps et une énergie secourable. Ils sont, trop tôt, interrompus, par une voix lointaine et ivre, une voix qui fait tressaillir le mêlé : « C'que ça fait, trop d'öl. C'gentil de l'aider. » Isleif jure dans une langue occulte, tandis qu'il rabat le visage du garde contre le sol, et arrache son casque roulé sur le sol. Il a bien vu ce regard que la jeune Hella lui a jeté. C'est un ordre de meurtre, une invective cruelle et assassine. Il la méprise un peu, sans avoir rien à lui répondre. Il ne tuera pas un homme innocent et, du reste, sans armes. Il ne le tuera pas, et c'est tout. « Eh, toi ! que gueule un peu Isleif. Tu n'as rien à faire là ! » Il place le casque sous son bras, ce qui ne lui donne que peu de substance pour avantage et apparat. Personne ne s'y tromperait, sauf peut-être un homme à ce point aviné qu'il en a, un peu, oublié son nom. « Retourne d'où tu viens ! » C'est là que les yeux de l'ivrogne dévisagent le cadavre. A cette distance, il le voit très nettement. Tout le sang, et ce visage qui se décompose lentement : « Il faut appeler la garde, dit-il lentement. » « Je suis la garde, répond Isleif, du ton le plus convaincant qu'il peut se procurer. Et je t'ai dit de t'éloigner, vaurien. Je te ferai mettre aux fers si tu avances encore... » Ce sont les mots qu'il emploie. Le timbre qu'il y glisse. L'important se prête doucement au jeu, imagine qu'il peut le croire en dépits de tout ses yeux lui montrent distinctement. L'alcool paraît s'évaporer avec une fulgurance, somme toute, magique. « Et lui, là-bas ? » Il désigne, d'un doigt tremblant, l'autre garde, à quelques pas, qui s'agite mais ne peut encore se relever. « Justement. Il y a eu une attaque. Et si tu ne veux pas être désigné comme complice, tu ferais mieux de... » C'est peut-être le regard qu'Hella a pour Isleif, ou qu'Isleif a pour Hella. C'est peut-être la balafre, tout en travers de son visage. C'est peut-être qu'il n'a rien d'un garde, rien du tout. C'est peut-être que cet alcool était coupé à l'eau, finalement. Mais le visage de l'ivrogne finit par s'éclaircir, en même temps qu'il prête une oreille pour les bruits ricochés des combats, par là-bas. C'est alors un temps suspendu. Celui où Isleif sait bien que l'autre a tout compris. Qu'il sait. Que l'inévitable va bientôt se produire. Que l'homme va hurler, lancer l'alerte. Les solutions refusent de s'évader de son esprit, et il reste impuissant pendant les quelques secondes de flottement où chacun des trois se jauge du regard. Non. Non. Il ne doit pas mourir. Ils ne doivent pas le tuer. La sueur, la chaleur, l'envahissent. Il retient sa respiration, et il a à peine le temps de la voir : « Non ! » Son cri est vain. Hella a déjà décidé de tout pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GAGNANTE SKULI • Décapiter pour gagner des points, c'est mon métier

Pseudo : Evy/Lola
Crédits : dirty soul | c a s s o u
Avatar : Kaya Scodelario
Ici depuis le : 19/11/2013
Messages : 207

Âge du personnage : Vingt-et-une sordides années
Ascendance : Sang-Mêlée
Statut : Femme au foyer
Particularités : Mariée à Herluf • Relation incestueuse avec son frère malgré elle • Magie dangereuse car reliée à ses émotions, incontrôlable • A envoyé les Nornes se faire foutre •
Dédoublement de personnalité : Rhaegar le Conquérant /o
Points : 71

(#) Mar 25 Fév - 20:32


« C'que ça fait, trop d'öl. C'gentil de l'aider. » Hella ne dit pas un mot. Elle était la plus proche du soûlon qui se dirigeait vers eux, mais ce n’était pas son rôle de régler le problème. Elle jeta un coup d’œil discret à Isleif, qui avait en revanche été engagé pour ça. Ne serait-ce que pour l’occuper avant qu’il ne donne l’alerte.  Un bon coup d’épée ferait tout aussi bien l’affaire, songea t-elle, et la facilité avec laquelle elle se résolut à donner à son compagnon l’ordre tacite de tuer lui ferait peur, si elle avait toutefois le temps de se demander ce qu’elle ressentait. Mais elle puisa la force de se concentrer dans la poignée de son épée, qu’elle tenait fermement. Mais Isleif ne semblait pas aussi résolu qu’elle.« Eh, toi ! Tu n'as rien à faire là ! Retourne d'où tu viens ! » Hella retint son souffle. Cela ne marcherait jamais, l’intrus était déjà arrivé trop près. Elle entendit Vyro crier au loin, et elle dut user de toute sa force pour ne pas courir vers lui et rejoindre au combat, ne serait-ce que pour vérifier qu’il n’était pas blessé. Le saoûlard était trop proche, il avait vu le cadavre, le sang, et son air ébahi montrait qu’il avait bu moins d’öl qu’Isleif et elle avaient pu espérer.: « Il faut appeler la garde » dit-il après un moment. « Je suis la garde. Et je t'ai dit de t'éloigner, vaurien. Je te ferai mettre aux fers si tu avances encore... »

Le choc le fit décuver trop vite, et Hella attendait seulement de voir si la ruse d’Isleif pouvait marcher. Elle ne cracherait pas sur une chance de laisser l’imbécile en vie, mais ce n’était pas sa priorité. Les enjeux étaient trop importants, et elle n’était plus à ça près. Comment on avait pu en arriver là, elle n’en avait aucune idée, mais elle n’avait pas le temps de se poser pour y réfléchir. La sang-mêlée entendit son compagnon parler encore, une dernière fois. Elle planta ses prunelles glacées dans celles de l’inconnu qui les avait rejoint, et elle sut. Elle sut qu’il ne les croyait pas, et qu’Isleif avait échoué. Probablement avant même qu’il n’y ait songé lui-même, elle le vit déclencher l’alarme et appeler le reste de la garde. La jeune femme jeta un coup d’œil à Isleif, encore, mais il ne réagit pas. Et il ne fallut pas longtemps à Hella pour prendre une décision. Elle n’était pas venue ici pour qu’un sale braell d’ivrogne ne fasse tout voler en éclats, elle le jurait devant Hel. Rapide comme un ombre, elle sortit son épée de son fourreau. Et elle eut l’impression d’entendre le rire fantôme de Vyro dans ses oreilles lorsqu’elle fait voler son arme. Hella entend crier Isleif, mais il est déjà trop tard. Son épée est roug, et la gorge de l’intrus dégorge de son essence poisseuse et écarlate. Il tombe à genoux, et meurt dans les secondes qui suivirent.

Un silence de mort s’installa. Elle venait de tuer un homme. Pourtant, l’information ne la désarçonna pas tout de suite. Elle était bien certaine qu’elle en tremblerait si jamais elle sortait vivante de l’opération, mais pour l’instant elle songeait à Vyro. Sans attendre de réaction de la part d’Isleif, elle s’élança vers la galerie principale, là où ses camarades de fortunes avaient embouché les gardes, et s’arrêta jusqu’au bord. Elle ne voulait pas se dévoiler, mais elle devait savoir ce qu’il se passait. Elle savait qu’en dernier recours, elle-même irait distraire son frère pour mener la mission à bien. Mais c’était en dernier recours. Isleif ne l’avait pas suivi, et pourtant elle sentait déjà sa chaleur et sa fureur au creux de son dos.


Lights will guide you home
When you try your best but you don't succeed. When you get what you want but not what you need. When you feel so tired but you can't sleep; stuck in reverse. When the tears come streaming down your face. When you lose something you can't replace. When you love someone but it goes to waste. Could it be worse?
 fix you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : arkenstone.
Crédits : shiya.
Avatar : ben barnes.
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 304

Âge du personnage : vingt-neuf ans.
Ascendance : sang-pur.
Statut : fabricant de bâtons de magie en apprentissage.
Particularités : eric possède un bâton de magie dont il est plutôt fier. il est aussi passionné par les runes et l'histoire.
Dédoublement de personnalité : la blondasse russe.
Points : 35

Feuille de personnage
LOCALISATION : skuli ou vik margygr
JE COMPÉTITIONNE POUR : skuli
INVENTAIRE :

(#) Mer 26 Fév - 7:04

La voie jusqu'à la cellule de Grim se libère soudain, avec l'aide de deux personnages assénant à tout va des coups de poings, de pieds, et de tout ce qui leur passe sous la main. Tyr est aux prises avec le bourreau, que tu ne connais ni d'Odin, ni de Thor, donc tu profites de la situation pour te glisser vers la cellule. Tu n'accordes même pas un moindre regard au prisonnier, dès que tu vois les runes, tu t'arrêtes complètement de penser à autre chose. Dans ta concentration, le monde extérieur s'évanouit complètement.

Six suites de runes sont gravées sur la porte de la cellule. Il est tout de suite logique pour toi que seulement l'une d'entre elle permet d'ouvrir la porte, les autres n'étant présentes que pour distraire et autre. Cependant, en voyant l'étendue de ces suites, ton sang se glace. Peut-être qu'un peu de révision de runes avant l'expédition ne t'aurait pas fait de mal, après tout. Tu connais toutes ces runes, tu le sais, mais la signification de certaines demeure vague et lointaine tant elles sont peut utilisées dans ton monde. Sans y vouloir, tu repenses à ton frère, soudainement. Daven qui, quelques jours - ou peut-être heures ? - plus tôt t'avait envoyé un corbeau, avec pour seule phrase : « C'est une très mauvaise idée. ». Peut-être que tu aurais dû l'écouter. Après tout, si il y a bien quelqu'un qui peut se permettre de te donner son avis, c'est bien le devin de la famille. Mais non. Tu mettras celle-là sur le coup de ta jeunesse, si jamais tu t'en sors. Mais la cause n'est tout de même pas perdue. Tu reconnais un Raido, quelques Isa, mais tu te rends compte que la chose serait nettement plus aisée avec un poil plus de luminosité. Ni une, ni deux, une petite boule lumineuse flotte autour de la cellule, te permettant de mieux y voir.

C'est quand tu commences enfin à te faire une idée de quelles runes sont les bonnes que tu es happé de ton monde par un sauvage, qui a l'idée saugrenue que maintenant, c'était le bon moment pour te tomber dessus, t'étaler sur le sol, et te câliner. Désarçonné, tu regardes à tes pieds et reconnais le bourreau qui semble essayer de sortir un objet quelconque de ses poches. Tu en as peut-être l'air, avec ton bâton de magie et ton sourire aux lèvres, mais tu n'es pas crédule. Tu sais parfaitement -et ce, même si tu n'es pas devin comme Daven- que ce que le bourreau cherche là, c'est une arme, pour mieux te découper en petits morceaux. Il l'aurait probablement bien fait avec ses propres mains si c'était plus rapide, tu penses. Sans le moindre remord, tu assènes du mieux que tu peux un coup de poing dans le visage du gueux. Ça n'est probablement rien à côté de la poigne d'Helgason, mais déjà, ça te permet de te dégager de son emprise assez longtemps pour que tu puisses sortir ton bâton de magie, et envoyer valser ton adversaire près du premier garde, d'un mouvement de poignet. Tu espères tout de même ne pas trop avoir blessé le pauvre bourreau, mais après tout, il n'avait qu'à te laisser tranquille, non ?

Débarrassé de cette plaie, tu retournes ton bâton vers les runes, et fais une nouvelle vérification. Oui, tu penses avoir trouvé la bonne. Tu ouvres la bouche un instant pour annoncer la bonne nouvelle à tes camarades d'armes, mais finalement, tu te ravises. On ne sait jamais, après tout. Et puis vu qu'ils sont assez occupés à se battre, c'est peut-être pas le bon moment. Alors tu décides de faire tes affaires, sans bruit, dans ton coin, tant que le bourreau est loin de toi. Ton bâton de magie à la main, tu te mets à tracer la suite de runes qui te parait la plus adaptée, l'une après l'autre. « Othal. Pertho. Nautiz. Ansuz. Sowilo. Kenaz. » Avec un peu de chance, tu ne t'es pas planté.



« VONDR ET PAS BOITEUX »
Eric : Vondr, sexy, intelligent. Le total package.
en édition limitée 




& je shipe aussi nigeria, parce que c'est la vie.
ET SILJAVEN. SILJAVEN FOREVER. PARCE QUE SILJAVEN SAIT TOUT SUR TOUT.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : regenbogen (mais appelez-moi Lu en cas plutôt)
Crédits : gentle hart
Avatar : Richard Madden
Ici depuis le : 08/12/2013
Messages : 92

Âge du personnage : trente-trois ans.
Ascendance : sang-pur (d'une famille tellement insignifiante que plusieurs ont des doutes, mais pourtant si, promis.)
Statut : draconnier, payeur de tournées dans les tavernes du Sviar. Mais pour gagner des sous, chasseur et commerçant de trucs qu'on trouve dans les montagnes.
Particularités : ◘ la révolution, c'est le bien (enfin les dragons aussi) ◘ Il parle Fourchelang mais garde ça pour lui la plupart du temps.
Dédoublement de personnalité : l'indienne ♥
Points : 176

Feuille de personnage
LOCALISATION : Sviar - Skuli
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Mer 26 Fév - 9:02

J'ai du wifi, ça va peut-être durer environ 20 secondes alors j'en profite pour poster un mini quelque chose sans me relire *-*

Tyr n’est absolument pas certain de bien saisir ce qu’il se passe. Il tente de garder un œil sur Aska, tout en essayant de discrètement appeler Snorre à l’aide, sans en avoir l’air. Mais c’est peine perdue : Aska et le garde tournoient dans une série de coups violents et Tyr ne parvient pas à deviner qui a l’avantage. Quand à Snorre, il hurle bien à Tyr de pas laisser s’échapper le bourreau, mais il n’est pas plus efficace que ça, ayant ses propres affaires à régler. Un mollet en sang et un garde en furie, par exemple. Des petites babioles qui nécessitent une certaine concentration. Il reporte son attention sur le bourreau, quelques secondes trop tard, celui-ci étant déjà aux prises avec Eric. Ne surtout pas laisser les gardes s’approcher d’Éric. Tyr se mord les lèvres en se rappelant la consigne essentielle. Mais le sang-pur supposément fragile arrache un soupir à Tyr, en voyant celui-ci envoyant valser Vyro, qui se retrouve de nouveau dans son périmètre d’action. Merci pour le cadeau, c’est trop aimable, il ne fallait pas.

Et avant que le bourreau ne reprenne les esprits – ce qui ne devrait pas tarder, l’animal semble terriblement coriace – Tyr tente le tout pour le tout. Il ferme les yeux, un quart de seconde, respire profondément, tend sa main vers le bourreau : « Bloquer ! ». Vyro bouge. Le sort a échoué. Mais à bien observer, Vyro ne se relève pas immédiatement, alors que les ocups qui lui ont été portés ne sont pas bien terribles. Tyr a peut-être réussi à le ralentir ? Un instant, il hésite. Attaquer un adversaire sans défenses, un plus faible que soi, ce n’est pas loyal. Puis il brandit son épée. Qui a parler de mener un combat loyal ? Il s’agit de délivrer un révolutionnaire et d’abattre les traîtres sur leur chemin. Les mouvements de Vyro semblant avoir perdu en vivacité, il vient frapper son épée contre son épaule et son ventre, créant deux larges entailles. Il ne s’agit tout de même pas de tuer. Si ? Tyr regarde autour de lui. Aska. Le géant sort quelque chose de ses poches. « Aska ! Il sort une arme ! » Il aurait bien lancé un petit sort pour faire valser le poignard, mais il fait confiance à son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Silverthorn.
Crédits : avatar : castamere rains | signature : wild heart & tumblr
Avatar : Jessica de Gouw
Ici depuis le : 21/12/2013
Messages : 112

Âge du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-pur
Statut : Skjaldmö sur la Colére de Tyr
Particularités : Gaëlle par sa mère ● Brute épaisse ● Tient mieux l'alcool que la plupart de la gente féminine (sang écossais oblige) ● Narcoleptique.
Dédoublement de personnalité : La Rogue Viking (Sigrid) & La lycanthrope (Brunhild)
Points : 112

Feuille de personnage
LOCALISATION : Skuli
JE COMPÉTITIONNE POUR : Dürmstrang !
INVENTAIRE :

(#) Mer 26 Fév - 11:41

 Loin de l'assommer, le coup de poing qui lui mortifia les métacarpiens ne fit bouger que de quelques centimètres la tête du garde qui fort d'un cou de taureau bougea à peine et encaissa en grognant. Hésitant quant à la conduite à suivre, le garde profita de la seconde de répit offerte pour porter la main au cou de la Skjaldmö et l'envoyer percuter le mur opposé, la sonnant à moitié avant de resserrer sa prise autour de sa gorge pour l'étrangler. Tournant la tête avant de percuter le mur, Aska vit que le Vondr avait réussi à atteindre la cellule et donc que le premier objectif était atteint. Grim libre, ils auraient moins de difficulté à se sortir de ce pétrin grâce à la supériorité numérique, enfin s'ils vivaient jusque là. « Tu peux empêcher les effusions de sang Aesa, condamner le massacre de Jól. » Et pourtant malgré ses réticences, faire couler le sang semblait être la seule des options : Tuer ce type qui ne faisait que son travail alors qu'elle l'avait agressé. La Skjaldmö pouvait dégainer une dague et la planter dans le palpitant du garde. Meurtrière. Pas encore. Le temps qu'il la plaque contre le mur, Aska avait tracé Tiwaz.

Ses doigts enserrèrent en étau le poignet du garde qui tentait de l'étrangler alors qu'un coup de poing dévastateur vidait les poumons d'air de son vis-à-vis le faisant abandonner la recherche de sa dague. Lâchant sa prise uniquement lorsqu'elle entendit un craquement sinistre, elle repoussa le garde, attrapa une dague de lancer et en profita pour éviter le bourreau qui vola dans les airs, projeté par Eric. Ne perdant pas de temps à saluer la prouesse magique du sang-pur qui profita du calme temporaire (enfin pour lui) pour commencer à déchiffrer la porte, Aska arma son bras et lança la dague dans l'épaule du garde qui l'évita de justesse mais qui laissa une ouverture à la shieldmaiden pour se jeter derrière lui le temps d'un Raido et sauter sur son dos en refermant son bras autour de sa gorge. « Faites-les taire ! » avait crié Vihelmine. Elle aurait pu lui trancher la gorge mais le faire s'évanouir par manque d'oxygène restait pour Aska la première option, surtout qu'avec un poignet amoché et un manque de lucidité il aurait plus de mal à déloger la guerrière.


- Flùir na h-Alba -
The hills are bare now And autumn leaves lie thick and still O'er land that is lost now Which those so dearly held That stood against him


Chevalier Cardigan  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits : Undomiel
Ici depuis le : 27/10/2013
Messages : 65

Statut : Tisseuses du destin
Points : 152

(#) Mer 26 Fév - 22:28



Opération


"Rescue Grim"

Góa (22 février 1296)


Son propre sang coulait le long de son bras, mais la femme ne lâcha pas une seconde sa forte étreinte sur le garde, qui finit par se ramollir entre ses bras. Elle y avait presque perdu son doigt, merde. Bilhelmine dégagea son bras pour regarder sa main, l'espace d'une seconde, mais elle releva brusquement la tête quand une ombre apparut dans son champ de vision. Un garde ? Un moment de panique qui se calma quand elle reconnut la jeune fille. « Qu'est-ce que tu fous là ? Non mais, cette gourde n'avait pas compris son rôle, pourtant simple ? Surveiller. Les. Galeries. Pour. Donner. L'Alerte. Retourne là-bas. Et où est Isleif ? » Que personne ne surveille les galeries l'inquiétait, mais ne pas savoir où était le navigateur du Munin l'inquiétait encore plus. Ce n'est pas qu'elle ne faisait pas confiance à l'homme, mais... oui, en fait, c'était bien ça.



La cellule n'était pas insonorisée et Grim avait donc eu le délectable plaisir d'entendre les gardes se battre de l'autre côté. Le cri guerrier de sa seconde avait résonné comme une musique à ses oreilles. Finalement, elle avait sorti sa hache de son (sublime) cul et elle était venue le chercher ! Désormais debout, il avait tendu l'oreille jusqu'à ce qu'une voix qu'il ne connaissait pas récite une suite de runes. La porte s'ouvrit sur une mince silhouette, qui s'avança jusqu'à lui. Dans le noir total de sa cellule, il ne voyait pas du tout qui c'était, mais si Vilhelmine avait réussi à trouver un runiste de leur côté... c'est que c'était un sang pur. Et donc un sacré traître pour les autres, mais une mine d'or pour lui. L'autre sembla vouloir l'entraîner à sa suite, vers la sortie, mais ça n'allait pas être si facile. « Pas si vite, gringalet. On a un aut' problème, ici. »
Oui, parce qu'il était non seulement enchaîné pieds et poings, il avait également un lourd collier de fer autour du cou. Et encore là, des runes – plus de runes. Un sourire mauvais dans le visage du capitaine de knörr. « Des beaux salauds, hein, ces sang purs ? »



ASKA Bon travail, ton garde est inconscient ! Seulement, pendant que tu voyais les yeux du garde rouler dans leurs orbites, un autre en a profité pour passer devant vous et est presque rendu à la cellule. Tu es la plus proche de lui, donc tu peux te lancer à sa suite, ou demander de l'aide à un Snorre désormais désoeuvré.

ERIC La cellule de Grim est minuscule, en réalité : à deux, vous y êtes plus que serrés, et l'humeur massacrante de l'homme devant toi ne rend pas ta tâche agréable. Et puis, n'est-ce pas le fer d'une hache que tu entends siffler près de toi ?

HELLA Tu vois Vyro, Vyro te voit... et maintenant ? Vilhelmine te rabroue et te renvoie au guet, il doit forcément y avoir des gens qui s'approchent, mais tu décides de ce que tu fais. Retourner dans la galerie, aider Vilhelmine à déplacer ou tuer son garde, aider à combattre Vyro.

ISLEIF D'où tu es, tu entends des pas venir. Les gardes tués ne sont pas retournés à leurs postes habituels et d'autres ont trouvé ça plus qu'étrange, donc ils ont décidé de venir vérifier d'eux-mêmes ce qui se passe.

TYR Deux choix se présentent à toi : continuer à te battre avec Vyro, ou demander à Snorre de s'en occuper pour prêter main forte à Aska... si celui-ci n'est pas déjà en train de l'aider.

VYRO Des trois larrons, tu es le seul qui a encore de la voix. Hé oui, nos amis ont pensé à faire taire les gardes, mais ils n'ont pas réfléchi à toi ! Tu peux donc continuer à te battre avec les boucles de Tyr, ou sonner l'alarme de ta douce et charmante voix. D'ailleurs, de ton point de vue, tu peux voir la nouvelle arrivante de la fête, soit Hella.



SNORRE STIVENSSON S'il a réussi à faire taire le garde d'un sort bien placé, il n'a cela dit pas réussi à l'arrêter. Le garde lui a donné un bon coup de poignard dans le bras, ainsi que dans l'épaule, mais il est prêt à se lancer à sa poursuite tout de même. À moins que Tyr ou Aska ait besoin de lui ?

VILHELMINE Ce foutu garde lui a presque arraché un doigt, mais elle a finalement réussi à ce que le garde reste tranquille – à force de l'étrangler, il s'est ramollit et est devenu inoffensif. Pour le moment, en tous cas. Seulement, elle sent que la situation lui échappe et elle presse ses compères à agir, dont cette gourde d'Hella à retourner dans la galerie pour surveiller les lieux et Isleif.

GARDE 2 Il a vu Eric entrer dans la cellule de Grim – et profitant qu'Aska est en train d'étouffer son camarade, il se jette jusqu'à son entrée, dans le but d'empêcher le runiste de briser les fers de la tête de la rébellion.



Voici la nouvelle carte de vos positions. La flèche rouge indique la direction de laquelle des gardes viennent. Seul Isleif les entend arriver. Ils n'arriveront pas à ce tour-ci.

Vous avez jusqu'au 28 février, 20 heures HFr/14 heures HQc, pour poster votre message de ce tour.
gif ©save private ryan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GAGNANTE SKULI • Décapiter pour gagner des points, c'est mon métier

Pseudo : Evy/Lola
Crédits : dirty soul | c a s s o u
Avatar : Kaya Scodelario
Ici depuis le : 19/11/2013
Messages : 207

Âge du personnage : Vingt-et-une sordides années
Ascendance : Sang-Mêlée
Statut : Femme au foyer
Particularités : Mariée à Herluf • Relation incestueuse avec son frère malgré elle • Magie dangereuse car reliée à ses émotions, incontrôlable • A envoyé les Nornes se faire foutre •
Dédoublement de personnalité : Rhaegar le Conquérant /o
Points : 71

(#) Jeu 27 Fév - 4:19



Elle se voulait discrète, juste jeter un coup d’œil pour voir comment le combat avançait,mais c’était trop tard, Vilhelmine l’avait vue. « Qu’est-ce que tu fous là ? » Hella ne décrocha pas un mot. Si elle ouvrait la bouche, seul le prénom de son frère pourrait en sortir, et ce n’était absolument pas ce que la seconde de Grim voulait entendre. « Retourne là bas ! Et où est Isleif ? » La sang-mêlée fit un pas en arrière par réflexe, trop habituée à faire ce qu’on lui disait. Elle n’avait pas oublié l’existence de son compagnon, mais si elle était honnête envers elle-même, elle se fichait bien de savoir ce qui lui arrivait. Décidant en une seconde à peine ce qu’elle devait faire, la jeune femme s’élança pour rejoindre Vilhelmine. Isleif était grand, il pouvait se débrouiller tout seul trente secondes le temps qu’elle rejoigne son frère, pour tenter le tout pour le tout.

Sourde aux protestations de la guerrière blonde, elle continua de courir vers cette dernière. Vilhelmine tenta de l’attraper par le bras, mais Hella, mue d’une nouvelle détermination, se dégagea. Elle considéra un instant la possibilité de planter dans épée encore ensanglantée dans le ventre du garde aux pieds de sa camarade, mais si celle-ci l’avait voulu mort, elle l’aurait tué elle-même.

Evidemment que Vyro l’avait vue ; elle était complètement à découvert. Tyr Helgason et Snorre se trouvaient près de son frère, et le premier avait une dangereuse expression sur le visage. L’expression de celui qui se demandait s’il allait se résoudre au meurtre. L’air de stupéfaction sur leurs visages était légitime ; après tout elle n’était absolument pas où elle était sensée être, mais elle leur fit un signe de la main pour leur intimer de lui faire confiance. Elle voyait Aska en danger plus loin, sûrement l’un des deux pouvait au moins aller lui porter secours.
Hella arriva devant Vyro, et ne put retenir un petit halètement plaintif en voyant qu’il était blessé. Elle s’agenouilla à côté de lui, et posa ses deux mains contre la plaie sanglante sur son ventre, dans l’espoir d’arrêter l’hémorragie ne serait-ce qu’un petit peu. Comme on pouvait s’y attendre, cela ne lui faisait pas du bien. Sa vivacité avait elle aussi été entravée, elle en était certaine. « Arrête de les combattre Vyro, c’est la meilleure chose à faire, je sais que ça va à l’encontre de ce en quoi tu crois, et que tu ne veux pas les laisser gagner, mais on y gagnera aussi, sur le long terme. Sois avec moi. » dit-elle d’une voix pressante. Elle mourrait d’inquiétude. Elle enleva une main de son ventre pour venir tenir sa joue. Sa voix se fit plus basse, pour que lui seul puisse l’entendre ; et encore, elle n’était pas sûre de vouloir qu’il l’entende. « Je ne peux pas me battre contre toi, mais je me battrai avec eux quand même. » La sang-mêlée ne pouvait retourner à son poste tant qu’elle n’avait pas eu la certitude qu’il était avec elle. Ils se battraient ensemble, où elle s’arrangerait pour ne pas se battre avec lui du tout. S’il fallait l’assommer pour qu’il ne pose pas de problèmes, et régler leurs comptes plus tard, c’était à elle de le faire.




Lights will guide you home
When you try your best but you don't succeed. When you get what you want but not what you need. When you feel so tired but you can't sleep; stuck in reverse. When the tears come streaming down your face. When you lose something you can't replace. When you love someone but it goes to waste. Could it be worse?
 fix you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Silverthorn.
Crédits : avatar : castamere rains | signature : wild heart & tumblr
Avatar : Jessica de Gouw
Ici depuis le : 21/12/2013
Messages : 112

Âge du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-pur
Statut : Skjaldmö sur la Colére de Tyr
Particularités : Gaëlle par sa mère ● Brute épaisse ● Tient mieux l'alcool que la plupart de la gente féminine (sang écossais oblige) ● Narcoleptique.
Dédoublement de personnalité : La Rogue Viking (Sigrid) & La lycanthrope (Brunhild)
Points : 112

Feuille de personnage
LOCALISATION : Skuli
JE COMPÉTITIONNE POUR : Dürmstrang !
INVENTAIRE :

(#) Jeu 27 Fév - 18:22

 « BORDEL SNORRE QU’EST-CE QUE TU FOUS ? ». Furieuse elle vit un garde quand même bien amoché passer devant elle et rejoindre la cellule de Grim alors qu’elle n’avait pas encore lâché sa proie prisonnière de son étreinte musclée. Tournant la tête vers l’entrée du tunnel Aska vit que Snorre était atteint à la jambe vu la façon dont il compensait en tentant de s’équilibrer et son bras et son épaule étaient maculés de sang. La shielmaiden serra les dents alors que le garde s’effondrait dans ses bras. « Laisse tomber, je m’en occupe. ». Plus proche est blessé de cette façon, il serait plus utile à Tyr. Dégainant son épée, elle attrapa le bouclier du garde évanoui adossé au mur et chargea comme un bélier vers l’entrée de la cellule, désireuse de garder le Vondr vivant. Percutant de plein fouet le garde qu’elle envoya dans le chambranle, la shieldmaiden le déséquilibra et la hache de ce dernier loupa Eric de peu. S’écrasant lourdement contre la porte, le garde la repoussa dans un rugissement et la propulsa à son tour contre le mur. Dressant le bouclier devant elle, Aska para le coup de hache qui entama le bois dans un grognement sentant son bras trembler sous l’impact avant de s’en dégager pour dégainer une dague en plus de son épée. Ce type était virulent, plus que l’autre, ce qui expliquait sans doute la difficulté de Snorre à s’en défaire.

L’épée rencontra la hache, encore et encore alors que les deux guerriers se rendaient coup pour coup. Trouvant une ouverture et entaillant la jambe du garde, il taquina ses côtes en retour en tranchant la chair. Loin de fuir le contact du fer, elle bloqua la hache avant d’expédier un coup de pied en plein visage à son adversaire en relâchant sa prise ce qui lui permet de reprendre son souffle et de refréner les battements de son palpitant. «  Tu le délivres oui ? ». Ça prenait trop de temps, beaucoup trop et la Skjaldmö commençait à s'impatienter comme un Vegar Laguz devant une classe trop bruyante. Les renforts allaient débarquer. Elle resserra sa prise sur son épée, lançant un regard de défi au garde alors qu'un sourire carnassier s'étirait sur ses lèvres. Traçant Kenaz, son épée s'enflamma alors qu'Aska se mettait à nouveau en position de combat. Elle voulait dominer, récupérer l'ascendant psychologique sur son adversaire et si elle pouvait carrément faire fuir le garde ce serait parfait. Allez Grim, c'était le moment de sortir de ta cage et de d’assommer le garde. Fonçant sur son adversaire, elle décocha un mouvement circulaire en avançant vers sa gauche pour le renvoyer vers l'entrée de la galerie et l'éloigner de la cellule. Par dessus l'épaule du soldat, elle vit Hella en train de parler à Vyro interrompant le face à face entre les deux hommes et le bourreau. Non mais c'était pas le moment de jouer du luth, qu'ils l'assomment s'ils voulaient pas cogner le frère devant la sœur.


- Flùir na h-Alba -
The hills are bare now And autumn leaves lie thick and still O'er land that is lost now Which those so dearly held That stood against him


Chevalier Cardigan  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Gane
Crédits : @ Arté (♥)
Avatar : Iwan Rheon as Ramsay Bolton
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 279

Âge du personnage : Vingt cinq longs hivers gelés.
Ascendance : Sang-mêlé
Statut : Bourreau, authentique et unique.
Particularités : Bourreau cruel et sans pitié ♣️ Sang-mêlé ♣️ Casse des objets lorsqu'il devient enragé ♣️ Ne sort jamais sans arme ♣️ Considère sa soeur Hella comme sa propriété ♣️ Pratique l'inceste comme le lancer de hache ♣️ Tueur sans remords ♣️ Responsable de la disparition de son père ♣️ Ne fait pas confiance aux grandes familles ♣️ Travaille pour la famille Heill ♣️ Vend ses talents au plus offrant ♣️ N'aime pas les portails magiques ♣️ Voyage énormément ♣️ Forge des armes de qualité ♣️ Est parfois accompagné d'une meute de chien ...
Points : 125

Feuille de personnage
LOCALISATION : Wends
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Jeu 27 Fév - 21:48

Le guerrier à bouclette n'avait pas perdu de temps. A peine s'était-il écroulé sur le rebelle qui s'efforçait de vaincre les runes protégeant la cellule de Grim que son précédent adversaire se relevait déjà pour lui foncer dessus. Distrait par l'homme sous lui, Vyro ne fut pas assez rapide et se retrouva dans les airs avant d’atterrir lourdement quelques mètres plus loin, presque aux pieds de celui qu'il avait mentalement nommé bouclette. Dans la manoeuvre, il n'avait pas pu reconnaître celui qui s'occupait de libérer Grim. Il allait se relever lorsqu'un sort de blocage le frappa de plein fouet. Un peu prit de court, il remarqua quand même qu'il pouvait bouger mais que ses mouvements étaient sérieusement ralentis. Maudit bouclette, il devait avoir le sang plus pur que celui d'une licorne. Hors de lui mais entravé par la magie, Vyro fut impuissant à contrecarrer les coups d'épée que bouclette lui asséna. Sous la lame, à travers les étoffes de ses habits, il sentit la peau se déchirer et s'ouvrir, le sang couler.

Mais la douleur n'était rien comparée à la vision d'horreur qui s'offrit à son regard acéré. Hella. Au beau milieu de la bagarre qui faisait rage, sa soeur s'avançait comme une feuille portée par le vent glacé de Vetr. Elle affichait un air aussi peu enchanté que lui et s'approcha assez de lui pour lui poser une main sur le ventre. Il saignait, il le remarqua lorsqu'il vit les doigts de sa soeur devenir vermeil, couleur de sa propre vie qui s'échappait de ses entrailles. Dans un murmure, elle déclara « Arrête de les combattre Vyro, c’est la meilleure chose à faire, je sais que ça va à l’encontre de ce en quoi tu crois, et que tu ne veux pas les laisser gagner, mais on y gagnera aussi, sur le long terme. Sois avec moi. » Il lui adressa un regard un peu confus, sentant qu'elle essayait de lui faire comprendre quelque chose mais ne saisissant pas quoi. Il ne pouvait pas lui dire, ce qu'il en était réellement de sa situation. Il ne pouvait rien lui dire sans se trahir et pourtant ... Elle était sa soeur. L'être vivant sur cette terre le plus proche de lui, plus qu'il ne le serait jamais de personne. Elle poursuivit « Je ne peux pas me battre contre toi, mais je me battrai avec eux quand même. »

De son bras valide, il leva la main pour lui attraper le col et la rapprocher de lui, forçant un baiser sauvage et brutal mais étrangement ... solide. Comme une promesse rassurante, peut-être. Il était fier d'elle, de son courage et de l'audace dont elle faisait preuve mais il ne pouvait pas la suivre. Il brisa le moment et murmura « Demande à tes amis comment ils ont su pour les runes ... » Puis, d'un coup de paume en plein sternum, il repoussa sa soeur et rassembla son souffle pour hurler « ALERTE ! ON TENTE DE FAIRE EVADER GRIM ! SOLDATS, A VOS ARMES ! ALERTE ! » Il forçait sur sa voix à s'en déchirer les poumons, espérant que l'écho de son avertissement irait assez loin pour prévenir les vikings, qu'ils puissent empêcher l'évasion du criminel rebelle.



The rains of castamere


And who are you, the proud lord said, that I must bow so low ? Only a cat of a different coat, that's all the truth I know. In a coat of gold or a coat of red, a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. And so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear. ...


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits : Barda.
Avatar : Jamie Bell.
Ici depuis le : 02/02/2014
Messages : 121

Âge du personnage : Vingt-six ans.
Ascendance : Sang-mêlé.
Statut : Navigateur du Munin, et petit révolté du Bounty (p'tit con, quoi).
Dédoublement de personnalité : Fënyr Viggrinirr, le dépressif.
Points : 150

Feuille de personnage
LOCALISATION :
JE COMPÉTITIONNE POUR :
INVENTAIRE :

(#) Ven 28 Fév - 8:23

Saigné, comme le plus trivial des animaux, l'ivrogne rejoint le garde, et Isleif observe, aucun son ne résonnant à ses oreilles, leurs deux sangs se mêler. C'est immonde. C'est sauvage. Et ses yeux vont d'un corps à l'autre, sans comprendre comment un tel massacre a bien pu se produire. Il y a pourtant de son crime, là-dedans, mais il sent bien que les cataclysmes se sont évadés de leur boîte pour frapper, ça et là, tout autour de lui. Ces morts sont insensées. Elles sont stupides, aussi. Et vaines, surtout. Isleif le savait déjà, sans pour autant l'avoir réalisé. Il ne devait pas tuer. Il n'était pas censé tuer. Il n'est pas sensé, c'est tout. « Hella ! qu'il l'appelle en gueulant quand il le peut enfin. » Mais elle s'est déjà éloignée en direction des combats. Il est seul. Parfaitement seul, et ses oreilles vibrent encore d'un silence étouffé. Il ne peut même plus percevoir le chaos des affrontements, tout à côté. « T'étais pas obligée de le tuer... t'étais pas obligée de le tuer. » La gamine n'en a que faire. Elle s'est déjà envolée. C'est son problème, à lui. C'est son problème, il le sait bien, mais tout de même. Alors, absurde, il se met à genoux, lui aussi, et il passe ses phalanges sur les paupières de l'homme. Il ignore bien ce qu'il attend de pareils enfantillages. Qu'y a-t-il, Isleif ? Tu ne savais pas ? Non, bien sûr, tu ne savais pas quand tes lames s'enfonçaient dans les chairs... Créature des ténèbres. Meurtrier. Fou.

Les gardes sont bientôt à sa gorge – il voit leurs ombres danser sur l'horizon. Un temps, il pense qu'il va fuir. « ALERTE ! ON TENTE DE FAIRE EVADER GRIM ! SOLDATS, A VOS ARMES ! ALERTE ! » Qui est le sombre connard qui le précipite ainsi ?... Isleif ne va pas pour quérir la réponse quand l'allure des gardes, appelés de la sorte, pressent encore leur démarche pour se mettre à courir, les armes quittent leur ceinture. Isleif, lui, garde le silence et l'immobilité. Il les voit bien venir. Il devrait donner l'alerte, à son tour, prévenir ses camarades de la menace qui se projette contre eux. Mais les gardes se dessinent nettement, à présent, et ils paraissent bientôt sans qu'il n'ait jamais bougé ou parlé. Il demeure, debout auprès des deux cadavres, et un seul des gardes s'arrête auprès de lui, tandis que les autres fondent vers les tréfonds de la galerie. Pour la mesure et la sûreté, on lui colle un coup dans le ventre, et une gifle au visage. Il ne fait pas l'affront de se relever. Il reste seulement, à moitié sur le sol, sous la menace de la hache que le garde place contre sa gorge. Et Isleif ne réfléchit pas davantage quand il dit : « Ils s'appellent Tyr Helgason, Snorre Stivensson, Eric Vondr et Aska Rùn. Vilhelmine, seconde du Munin. Et il y a une autre mêlée du nom d'Hella. » Le garde entend la confession qu'il le frappe sèchement au visage. « Ferme ta gueule, sale connard. » Les deux regards se croisent, et Isleif réalise soudain que, sous ces apparences de simple garde de Skuli, il n'y a pas l'once d'un sang-pur.
En revanche, il y a un allié qui voit soudain le traître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : arkenstone.
Crédits : shiya.
Avatar : ben barnes.
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 304

Âge du personnage : vingt-neuf ans.
Ascendance : sang-pur.
Statut : fabricant de bâtons de magie en apprentissage.
Particularités : eric possède un bâton de magie dont il est plutôt fier. il est aussi passionné par les runes et l'histoire.
Dédoublement de personnalité : la blondasse russe.
Points : 35

Feuille de personnage
LOCALISATION : skuli ou vik margygr
JE COMPÉTITIONNE POUR : skuli
INVENTAIRE :

(#) Ven 28 Fév - 10:43

A ton grand soulagement, la porte de la cellule s'ouvre, et tu entres, le temps d'intimer au prisonnier de te suivre avec hâte. Les combats t'ont bien donné envie de rentrer chez toi, avec tes runes et tes parchemins. Malheureusement, il semble que tu ne seras pas de retour chez toi bientôt. « Pas si vite, gringalet. On a un aut' problème, ici. » te dit le sang-mêlé. Tu observes ce qu'il te montre, et soupire. Ton désespoir doit probablement ce voir sur ton visage, puisqu'il continue. « Des beaux salauds, hein, ces sang purs ? » Tu ne prends même pas la peine de lui répondre. D'abord parce que tu n'as pas l'envie de discuter nature du sang avec l'homme, ensuite, parce qu'il te faut retourner au travail au plus vite. Tu entends les combats s'intensifier derrière toi. Tu te penches sur les chaînes de Grim, et te remets dans ta zone, pour mieux déchiffrer les runes. Celles-ci sont nettement plus compliquées que celles qui ornaient la porte, et quelque chose te dit que tu as encore moins de temps pour les déchiffrer. Poussé dans ta concentration, tu entends à peine la hache frôler ta joue. Peut-être que tu devrais faire quelque chose pour améliorer ton sens d'auto-préservation à l'avenir, prendre des cours, ou quelque chose comme ça. Ça peut toujours être utile par les temps qui courent.

Neuf suites de runes sont cette fois à ta disposition. Tu reconnais des Raido, des Nautiz, des Tiwaz, et heureusement, tu ne bloques sur aucune runes. Un sens de l'urgence monte en toi, et tu te demandes s'il n'y est pas pour quelque chose. Finalement, tu te décides sur une association de suites - heureusement, tu aurais mal supporté d'être resté enfermé dans cette minuscule cellule encore longtemps avec Grim. Tu ne penses pas t'être trompé, mais le doute plane toujours. Si tu te trompes, tout pourrait dégénérer, et ce, très vite. Armé de ton bâton, tu traces les runes une à une, en les nommant. « Jera, Ansuz, Raido, Nautiz. Barko, Raido, Jera, Othal, Tiwaz, Ansuz. » Aussitôt que tu te relèves, tu entends la voix du bourreau résonner dans le sous-terrain. « ALERTE ! ON TENTE DE FAIRE EVADER GRIM ! SOLDATS, A VOS ARMES ! ALERTE !» Tu te mords la langue. Si jamais tu mets la main sur cette ordure un jour, tu jures qu'il tâtera de la magie des Vondr. Mais ça, c'est si vous sortez d'ici en un seul morceau, bien sûr. La voix de ton frère résonne dans tes oreilles, et pourtant, tu ne doutes pas un seul instant que Vilhemine puisse vous sortir de là.



« VONDR ET PAS BOITEUX »
Eric : Vondr, sexy, intelligent. Le total package.
en édition limitée 




& je shipe aussi nigeria, parce que c'est la vie.
ET SILJAVEN. SILJAVEN FOREVER. PARCE QUE SILJAVEN SAIT TOUT SUR TOUT.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits : Undomiel
Ici depuis le : 27/10/2013
Messages : 65

Statut : Tisseuses du destin
Points : 152

(#) Ven 28 Fév - 23:02



Opération


"Rescue Grim"

Góa (22 février 1296)


Grim sentit son sourire s'étirer quand le sang pur prononça les diverses runes – libre, il était presque libre. Il s'attendit à entendre le bruit des fers se briser, mais ce ne fut pas ça qu'il entendit. Plutôt un grondement profond, comme provenant du centre de la terre, qui fit subitement trembler tout le sol et les murs. L'homme leva les bras, pour se protéger la tête, alors que le bruit des pierres s'écroulant un peu partout dans la galerie entourant la cellule résonnait. Cette fois, si tout le monde n'avait pas déjà été alerté par le cri de ce damné bourreau... c'était foutu. Des cris de surprise, de terreur, jusqu'à ce que le sol cesse de trembler et que tout revienne à un relatif calme. Quand il rouvrit les yeux, ce fut pour foutre un monumental coup de poing au Vondr. C'était de sa faute, c'était certain. « PAR LE CUL DE HÖD ! » Un juron qui voulait tout dire – et enjoignait l'autre à se dépêcher à le sortir de là, s'il ne voulait pas qu'il le tue de ses propres poings alors qu'il était encore enchaîné.



« TAIS-TOI ! » La guerrière aux cheveux blancs s'était brusquement approché de Vyro et lui avait envoyé un splendide coup de pied botté au visage de Vyro. ET POURQUOI SA CONNE DE SOEUR L'AVAIT PAS ARRÊTÉ ? Elle était debout, prête à sortir son épée pour trancher la tête d'un des deux sang-mêlés, quand la terre vibra subitement sous elle – Vilelmine se recroquevilla alors au sol, y tombant à peu près et roulant auprès du garde qu'elle avait mis hors d'état denuire. Les bruits de l'éboulement rappelaient l'attaque des margygrs, les galeries s'écroulant, mais elle ne voulait pas en être prisonnière. Le temps qu'elle prit pour ne pas souffrir des pierres qui tombaient, elle n'entendit pas les renforts des gardes ariver. Elle les vit seulement lorsque la terre cessa de bouger et qu'une vigoureuse poigne, poisseuse de sang, la releva du sol. Snorre, armé, prêt à en découvre, contre quatre larrons un peu amochés par les pierres, mais en meilleure forme qu'eux.
Qu'importe. Elles les tuerait, s'il le fallait.
« FAITES SORTIR GRIM ET ON SE POUSSE ! MAINTENANT ! » Un dernier essai. Si celui-là ne fonctionnait pas, tant pis. Elle le laisserait là et ce serait elle qui mènerait la rébellion.



ASKA Ta gestion de la situation est efficace, mais les gardes au loin sont un immense problème. Celui que tu as repoussé semble vouloir s'éloigner et rejoindre ses amis, mais le mur de rebelles l'en empêche, et il est donc prêt à vous arrêter si toi, Grim ou Eric tentez de sortir. Keep up the good work.

ERIC Oups, mauvaise incantation. Tu as le droit à une deuxième chance, cela dit, mais le temps presse, l'urgence t'empêche peut-être de faire les meilleurs choix... et un poing de Grim sur la gueule, ça ne fait pas du bien.

HELLA ET VYRO Hella, tu sens que ta cheffe n'est pas bien contente de toi. À toi de choisir ce que tu fais, soit rester avec Vyro, l'aider à sortir d'ici, ou le laisser à ses blessures pour aller te battre contre des gardes. Vyro, tu es au sol, blessé, mais Tyr est à porté de tir ( ) et tu as des renforts, ainsi que le garde 2 pas trop loin. Décidez ce que vous faites... ensemble ou pas.

ISLEIF Le garde à tes côtés est bien un sang-mêlé déguisé, un allié prêt à aller trancher la tête des autres par derrière, mais ton attitude ne lui a pas plu. Trahir ainsi les autres... Il t'entraîne - de force - à sa suite, pour que tu puisses rejoindre les autres rebelles et ainsi les aider à sortir d'ici. Considère donc que vos positions, sur la carte, sont seulement initiales, et que tu peux aller jusqu'à te battre avec les vilains. Tu as le complet contrôle et jeu de l'allié.

TYR Puisque tu n'as pas posté au dernier tour, tu as une conséquence. Petite, cela dit, puisque nous savions que tu avais un accès limité à Internet. Tu t'es tout de même pris un gros morceau du plafond dans ta jolie gueule, ça saigne méchamment.



SNORRE STIVENSSON Au diable le sang et les blessures, la véritable action commence ! Aska se débrouillant bien et Tyr étant occupé, il supporte Vilhelmine contre les gardes (1-2) venus les attaquer. Son but est tout de même de repartir d'ici avec la Gaëlle sous le bras, alors il lui enjoint (d'un doux cri) de sortir de la cellule et de venir les aider.

VILHELMINE Dire que la seconde est furieuse est un euphémisme. C'est bien la peine de foutre DEUX crétins au guet pour qu'aucun des deux les avertisse du danger ! Surtout que l'action d'Hella n'a rien fait, sauf les foutre encore plus dans la merde. Et que dire de ce runiste même pas foutu de libérer Grim ! Elle se bat contre deux gardes (3-4), dans le but de réussir à partir.

GARDES Ils se battent. Voilà. Combattez-les.



Voici la nouvelle carte de vos positions. Les éléments bleus indiquent la caillasse tombée, plus ou moins grosse selon leur intensité. Un des chemins est entièrement bloqué et cette sortie est donc impraticable. Le seul avantage est qu'ainsi, des gardes ne pourront vous rejoindre.

Vous avez jusqu'au 2 mars, 20 heures HFr/14 heures HQc, pour poster votre message de ce tour.
gif ©️save private ryan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Silverthorn.
Crédits : avatar : castamere rains | signature : wild heart & tumblr
Avatar : Jessica de Gouw
Ici depuis le : 21/12/2013
Messages : 112

Âge du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-pur
Statut : Skjaldmö sur la Colére de Tyr
Particularités : Gaëlle par sa mère ● Brute épaisse ● Tient mieux l'alcool que la plupart de la gente féminine (sang écossais oblige) ● Narcoleptique.
Dédoublement de personnalité : La Rogue Viking (Sigrid) & La lycanthrope (Brunhild)
Points : 112

Feuille de personnage
LOCALISATION : Skuli
JE COMPÉTITIONNE POUR : Dürmstrang !
INVENTAIRE :

(#) Sam 1 Mar - 20:16

« ALERTE ! ON TENTE DE FAIRE EVADER GRIM ! SOLDATS, A VOS ARMES ! ALERTE ! ». Un coup d’œil vers la galerie suffit à l'informer de l'origine de la voix. Le bourreau. Aska jura alors que son épée embrasée tentait de chasser le soldat vers l'entrée de la galerie. Les renforts allaient débarquer, il fallait vider les lieux s'ils ne voulaient pas avoir avoir à faire au Jarl et au lögsögumad. Une mort indigne, qui lui fermerait les portes du Valhalla d'où devait la regarder Gudbjörn, mort l'arme à la main. Hors de question. La Skjaldmö allait s'élancer à nouveau quand le sol se mit à trembler, lui faisant perdre l'équilibre et reculer jusqu'à l'entrée de la cellule où elle évita de justesse un rocher qui se détacha du plafond pour s'écraser devant la porte. Aska s'accroupit au sol se couvrant la tête jusqu'à ce que la terre cesse de trembler, hésitant à utiliser Isa mais y renonçant pour ne pas s'épuiser inutilement avant de se redresser le temps d'un Raido, prête à bondir sur le garde blessé par Snorre. Jetant un coup d’œil vers la cellule, elle vit que Grim était toujours enchaîné et déduisit que les protections autour du prisonnier avaient du provoquer l'éboulement tout comme elle vit ce taré asséner un violent coup de poing à Eric. Sérieusement ? La brune franchit le seuil de la cellule pour expédier un violent crochet du gauche au capitaine du Munin avant de faire demi-tour pour s'occuper des gardes. Aska aurait aimé le couvrir de son large éventail d'injures mais elle n'avait pas le temps pour ça, il fallait se sortir de là et ouvrir la voie jusqu'à la sortie de la galerie.

Le garde avait profité de l'éboulement et de son inattention pour s'éloigner vers l'entrée de la galerie mais il lui faisait désormais face, près à retarder les fuyards. Sa part du travail était remplie, le frère de Daven Vondr était arrivé jusqu'à Grim et elle allait s'assurer que rien ne l'atteigne jusqu'à ce qu'il rejoigne les autres combattants. Raido traça t-elle, suivit de Pertho presque contre son gré et pour la première fois depuis la mort de Gudbjörn pour que les Nornes protègent Snorre et Tyr avant de se jeter sur le garde en un battement de cil, l'urgence de la situation lui faisant redoubler de violence dans ses attaques. « C'EST QUAND TU VEUX ! ». Snorre. S'il s'était occupé du garde, elle n'aurait pas  à le faire à sa place rumina t-elle. Quelque part il fut responsable du coup terrible qu'elle asséna dans le bouclier du garde affaibli, le faisant reculer alors que son talon heurtait les débris au sol. La seconde d'après il s'affalait et Aska sauta sur l'occasion pour lui décocher un coup à la tempe de la garde de son épée, le faisant somber dans l'inconscience. Se redressant, elle fonça vers l’agrandissement de la galerie pour rejoindre Snorre mais son palpitant loupa un battement lorsqu'elle croisa Tyr en sang. Merde. MERDE. Bon au moins il tenait encore sur ses deux jambes. Agrippant par le bras son ami avec sa douceur naturelle, elle le traîna à sa suite en filant un coup de pied au bourreau à terre pour l'empêcher de les arrêter (et un peu pour les avoir foutu dans ce bordel) avant de s'arrêter au niveau de Snorre et de Vihelmine. « Surveillez Vyro. », cria t-elle à Tyr et Hella avant de rejoindre les deux guerriers dans la mêlée.


- Flùir na h-Alba -
The hills are bare now And autumn leaves lie thick and still O'er land that is lost now Which those so dearly held That stood against him


Chevalier Cardigan  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : arkenstone.
Crédits : shiya.
Avatar : ben barnes.
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 304

Âge du personnage : vingt-neuf ans.
Ascendance : sang-pur.
Statut : fabricant de bâtons de magie en apprentissage.
Particularités : eric possède un bâton de magie dont il est plutôt fier. il est aussi passionné par les runes et l'histoire.
Dédoublement de personnalité : la blondasse russe.
Points : 35

Feuille de personnage
LOCALISATION : skuli ou vik margygr
JE COMPÉTITIONNE POUR : skuli
INVENTAIRE :

(#) Dim 2 Mar - 11:59

Sans que tu t'y attendes, le sol se mets à trembler. Immédiatement, la panique s'empare de toi. Tu t'es trompé dans ton choix de runes, c'est certain, et vous allez tous en payer le prix. Des pierres tombent du plafond et s'effondrent sur vous, ou presque. Tu es désorienté l'espace d'un instant, mais prêt à tout de même de remettre tout de suite au travail, question de vraiment délivrer cet homme - et pas de l'ensevelir vivant. Pourtant, tu n'as même pas le temps de te repencher sur les runes que déjà le rustre t'assènes un beau coup de ce que tu penses être son poing en pleine figure. Tu t'es déjà pris quelque coups dans la vie, mais rarement avec une telle vigueur. Tu chancelles même un instant, et perds conscience du monde qui t'entoures. Lorsque tu émerges quelques secondes plus tard, toujours sur tes pieds, tu secoues la tête un instant pour te remettre les idées en place - du moins essayer - et a le temps de voir une furie brune - Aska - asséner une magnifique gauche à ta brute. Tu essayes de la remercier du regard, mais déjà, elle s'en va. Tu profites de son départ pour donner un coup d'oeil derrière toi, et vérifies que tout le monde de ton camp est toujours entier, et non pas enseveli sous une tonne de pierre par ta faute. Il te semble que tu n'as touché personne, mais là encore, tu n'as pas une vue détaillée du coin.

Un peu rassuré, tu te remets au travail. La tête te tourne légèrement, de part la coup et la pression tu penses, et les runes se mélangent quelques peu dans ton cerveau. Ça, est-ce un Ehwaz ou un Mannaz ? Mais enfin Eric, ressaisis-toi, tu connais les runes sur le bout des doigts depuis que tu as treize ans ! Et pourtant, tu as du mal à distinguer l'une de l'autre. La pression monte encore un peu plus. Tu préfères ne même pas penser à ce qui pourrait arriver - à vous, à toi, à ta réputation - si jamais tu avais tord, une nouvelle fois. Les Nornes ont été généreuses avec toi en t'accordant une seconde chance, le tout serait de ne pas la gaspiller. Tu inspires un bon coup, tentant d'oublier la présence impatiente de l'homme à tes côtés. Tu te forces à ne pas penser à ce qui lui arriverait à lui, si jamais tu échouais, à ce qui arriverait à sa liberté, à sa vie. C'est sous cette pression monstrueuse que tu choisis les suites de runes qui te semblent les plus appropriées. Mais le fait est que tu ne sais pas. Le tête de tourne, et tu ne sais plus grand chose. « Mannaz, Ehwaz, Nautiz. Berko, Raido, Ehwaz, Nautiz, Nautiz, Ansuz. » Tout en prononçant les noms, tu traces les runes au bâton, du mieux que tu peux. C'est la première fois de ta vie que la chose te semble aussi compliquée.



« VONDR ET PAS BOITEUX »
Eric : Vondr, sexy, intelligent. Le total package.
en édition limitée 




& je shipe aussi nigeria, parce que c'est la vie.
ET SILJAVEN. SILJAVEN FOREVER. PARCE QUE SILJAVEN SAIT TOUT SUR TOUT.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pseudo : Gane
Crédits : @ Arté (♥)
Avatar : Iwan Rheon as Ramsay Bolton
Ici depuis le : 18/11/2013
Messages : 279

Âge du personnage : Vingt cinq longs hivers gelés.
Ascendance : Sang-mêlé
Statut : Bourreau, authentique et unique.
Particularités : Bourreau cruel et sans pitié ♣️ Sang-mêlé ♣️ Casse des objets lorsqu'il devient enragé ♣️ Ne sort jamais sans arme ♣️ Considère sa soeur Hella comme sa propriété ♣️ Pratique l'inceste comme le lancer de hache ♣️ Tueur sans remords ♣️ Responsable de la disparition de son père ♣️ Ne fait pas confiance aux grandes familles ♣️ Travaille pour la famille Heill ♣️ Vend ses talents au plus offrant ♣️ N'aime pas les portails magiques ♣️ Voyage énormément ♣️ Forge des armes de qualité ♣️ Est parfois accompagné d'une meute de chien ...
Points : 125

Feuille de personnage
LOCALISATION : Wends
JE COMPÉTITIONNE POUR : Skuli
INVENTAIRE :

(#) Dim 2 Mar - 12:05

A peine venait-il de sonner l'alarme qu'un violent coup de pieds l'envoya sur les roses, manquant de lui faire perdre connaissance. « TAIS-TOI ! » Une espère de Valkyrie blonde s'énervait de son audace et de l'alerte qu'il avait lancé, de ce qu'il parvenait à saisir. Sa tête l'élançait méchamment, ainsi que son épaule et son abdomen tranchés. Il cru qu'il avait définitivement sombré dans l'inconscience lorsque le monde autour de lui se mit à trembler violemment. Mais malgré le sang qui coulait de son nez brisé par le coup de talon, il réalisa que c'était réel, que la terre s'ébranlait. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que c'était lié aux runes qui protégeaient le criminel. Une mauvaise lecture et voilà ce qui advenait.

Hella était juste là face à lui, il la percevait derrière le brouillard sanglant qui obscurcissait sa vue. Il tendit une main et attrapa sa manche pour la garder près de lui, instinct protecteur profondément ancré en lui. Il ne laisserait rien arriver à sa soeur, malgré tout ce qui se passait autour d'eux. Enfin, le monde cessa de trembler et en regardant autour de lui, Vyro parvint à voir les éboulements conséquents qui s'étaient formés à divers endroits. Maudite magie ... Rassemblant son souffle et ses dernières étincelles de lucidité, il murmura d'un ton rauque et abîmé « Tu dois dégager. Fuis, avant que les gardes ne t'attrape. » La justice serait terrible, si les gardes mettaient la main sur sa soeur. Il ne pourrait pas la défendre.

Avisant une silhouette qui bougeait vers lui, il se raidit en repoussant Hella pour qu'elle se redresse et s'éloigne mais déjà, un autre pieds vola vers son visage et l'envoya cette fois dans un état de semi-conscience. Son nez avait de nouveau craqué et la douleur avait été tellement insupportable que son corps avait choisi de le mettre en veille. Son regard confus et rouge de sang avisa celui qu'il surnommait Bouclette, en sang et mal en point, dans son champ de vision. Il n'était pas en état de combattre. Il n'était même plus en état de penser et pourtant, son instinct protecteur le poussa à rassembler ses dernières forces pour murmurer « Fuis, Hella ... fuis ». Mais il ne pu rien faire d'autre, sombrant dans un état comateux entre l'inconscience et la lucidité exacerbé.  



The rains of castamere


And who are you, the proud lord said, that I must bow so low ? Only a cat of a different coat, that's all the truth I know. In a coat of gold or a coat of red, a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. And so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear. ...


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


(#)

Revenir en haut Aller en bas
 

MINI-EVENT #1 : Opération "Rescue Grim"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Mini-event] Maison du zaap de Bonta
» [Lego] MOC : mini usines de LEGO automatisées
» [Chevaliers Gris-Peinture] ma mini-armée de chasseurs de démons
» [Event Djaul]
» MTGO Sealed Premier event.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginnungagap :: Skuli :: Galeries souterraines-